BIEN-ÊTRE

Tournons la page sur le modèle unique de beauté: une campagne qui vise pile dans le mille

17/03/2015 11:29 EDT | Actualisé 23/04/2015 09:49 EDT
Courtoisie

"Tournons la page", voici la première campagne publicitaire québécoise qui souhaite remettre en question le modèle unique de beauté - initiée, conçue et réalisée par l’agence IMAGO dans le cadre du Prix IMAGE/in 2015 pour l'organisme EquiLibre. Elle va faire jaser.

Un travail de longue haleine

Carl Gagnon siège au comité de travail de la Charte québécoise pour une image saine et diversifiée (CHIC) depuis le tout début et il rêvait qu'un projet concret voit le jour. C'est chose faite. Dans le cadre du 5e anniversaire du Prix IMAGE/in. Imago présente donc une campagne surprenante qui touchera toutes les générations dans cette quête de la beauté qui influence notre société en prenant bien soin de ne stigmatiser personne dans cette démarche. Le tout est fait avec une approche intimiste et bouleversante de vérité que chacun pourra interpréter à sa manière, tout cela dans le but de démontrer la pression et l’influence qu’ont les médias et la publicité sur chaque individu.

Un mot clic #tournelapage sur le modèle unique de beauté !

« J’ai 2 filles de 12 et 14 ans aujourd’hui, et depuis bien longtemps je m’interroge sur les modèles qu’on leur donne à voir. Cette campagne s’adresse à tous. Aux enfants et adolescents bien-sûr, mais les concernant avec les médias sociaux, ils ont déjà cette conscience que la beauté revêt mille visages. Pour eux, le modèle unique de beauté n’existera pas. En revanche pour les 30, 40 … 50 ans et plus, c’est carrément le contraire. La société nous a fait grandir dans une esthétique au visage unique. On voudrait avoir la fontaine de jouvence et on ne comprend pas pourquoi notre corps est moins musclé, moins tonique avec l'âge. On s'étonne que cette comédienne après 2 enfants ait un ventre moins ci ou ça, que cette autre star abuse de la chirurgie esthétique. Mais ces modèles qu’on nous a bombardés depuis des décennies ont fini par nous rattraper... »

Une campagne, 4 visuels

« Il n’était pas question de stigmatiser les jeunes ou le poids, mais de parler à tout le monde. C’est une campagne qui a plusieurs visages pour parler d’une beauté aux multiples versions", explique Carl Gagnon.

tourne la page

Encore beaucoup de chemin à parcourir

« Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant de voir la diversité corporelle comme faisant partie intégrante de la réflexion créative des publicitaires, il est vrai que nous vivons présentement l’effet de retour du balancier. Il est aujourd’hui de plus en plus commun de trouver des profils diversifiés et plus représentatifs du “vrai monde” en pub. L’effet des réseaux sociaux et de la magnification de l’individu aura, à notre avis, influencé grandement cette dose de réalisme, de miroir de notre société comme quoi tout le monde peut être beau - comme il est » nous explique Carl Gagnon, président de l’agence.

tourne la page

Une trousse pédagogique et un concours

En plus de la campagne publicitaire déployée dans les médias web et imprimés, une trousse pédagogique de sensibilisation est également mise à la disposition des écoles et des organismes (www.equilibre.ca/prix2015).

Un concours également

Une vidéo mettant en vedette Marie-Claude Savard (porte-parole), Saskia Thuot, Nicolas Ouellet, Mirianne Brûlé et Benoit Gagnon présente les finalistes 2015.

Les mannequins dits "taille plus" stars

Abonnez-vous à HuffPost Québec Style sur Facebook
Suivez HuffPost Québec Style sur Twitter