NOUVELLES

Conduite sur glace : nous avons testé le Porsche Camp4 2015

09/02/2015 08:41 EST | Actualisé 09/02/2015 08:48 EST
Porsche Canada

Depuis 2011, l’école de conduite Porsche sur glace a lieu chaque année au Québec. Pour cette édition 2015, le Camp4 reprend la direction du circuit Mécaglisse pour apprendre à maîtriser une sportive de 400 chevaux sur de la glace vive !

Une Porsche et de la glace. Quand on imagine la célèbre sportive allemande, on l’associe rarement à l’hiver. Si les 911 sont nombreuses dans les rues de Montréal pendant l’été, la majorité d’entre elles rentrent sagement au garage avant les premières neiges.

Et pourtant, ces bolides sont parfaitement utilisables dans des conditions hivernales. La preuve avec les 16 autos alignées devant nous sur le Circuit Mécaglisse, situé à Notre-Dame-de-la-Merci (Nord-Est de Mont-Tremblant).

Au programme pour cette journée de découverte, réussir à maîtriser une sportive de 400 chevaux sur de la glace vive. Le thermomètre extérieur affiche -26°, le temps est clair malgré quelques nuages, les conditions sont parfaites pour commencer les exercices.

Chaque groupe intègre quatre voitures (deux pilotes par auto) qui se succèdent sur les différents exercices. Sous le regard des instructeurs, qui nous guident et nous conseillent par radio, on est étonné par le rythme que ces bolides sont capables d’adopter sur une surface qui offre aussi peu d’adhérence.

Trois voitures différentes sont offertes, la Porsche 911 Carrera S qui est une propulsion, la 911 Carrera 4S, une intégrale et le coupé Cayman S qui n’a que les roues arrières motrices mais un moteur central arrière et une répartition des masses plus équilibrée que la 911.

Porsche Camp4 2015 Circuit Mécaglisse

La plus difficile à conduire étant 911 Carrera S, qui ne demande qu’à partir en toupie dès qu’on accélère trop fort si les aides électroniques sont coupées. La 911 à 4 roues motrices est plus sécurisante, et offre une excellent compromis entre performance et adhérence. Enfin, le Cayman S, plus compact, souffre de moins d’inertie que la 911. Il est plus facile à contrôler et pardonne plus les erreurs…fréquentes pendant la matinée!

Pas si facile…

Le premier exercice n’est pas vraiment le plus simple à réaliser. Il consiste à tourner sur un immense cercle glacé avec une Porsche 911 S à deux roues motrices pour apprendre à maîtriser la glisse et la contrôler.

Un exercice difficile, qui réclame une grande précision et une excellente coordination des pieds sur les pédales et des mains sur le volant. Si on braque seulement les roues, la voiture sous-vire (tire tout droit) et si on appuie trop sur l’accélérateur, l’auto part en tête à queue instantanément !

La suite mélange roulage sur circuit, maîtrise de l’accélération, du freinage et le placement de l’auto. On y apprend par exemple qu’on peut faire tourner la voiture en accélérant plus fort (c’est l’évidence) mais aussi en freinant.

Tout est une question de transfert de poids, qui prend encore plus d’importance dans ces conditions extrêmes. Pour faire tourner les roues il faut faire un transfert de masse vers l’avant, pour leur donner de l’adhérence. Ce que les instructeurs nous apprennent en freinant ou simplement en relâchant l’accélérateur.

Une fois que l’auto a tourné, il est évidemment possible de poursuivre ou d’amplifier le mouvement avec l’accélérateur.

Sans oublier la position des mains sur le volant, qui est déterminante pour un contrôle parfait. On conduit toujours avec les mains à « 9h15 » sur le volant et on ne passe jamais la main à l ‘intérieur du cerceau pour tourner. Sinon il est impossible de contre-braquer correctement, ce qui arrive très souvent quand on pilote sur de la glace !

Au fil de la journée, les instructeurs ajoutent certaines difficultés comme passer la vitesse supérieure au milieu d’une ligne de cônes etc.

Et à la fin du stage, on dispose de plusieurs « tours libres » sur la grande piste, ce qui permet de mettre en pratique les enseignements qui nous ont été donnés.

porsche 911 camp4

Et même en mettant les pieds sur un circuit de glace pour la première fois (ce qui était le cas de votre serviteur) il est possible de progresser rapidement et même de réussir à faire glisser l’auto comme en drift !

Une sensation extraordinaire, qui donne l’impression d’être comme un funambule sur un fil. Ou pour ceux qui font de la moto, de faire une roue arrière sur une longue distance. On ressent comme une sorte de flottement, et la limite à ne pas dépasser en contrôlant l’auto avec le volant et l’accélérateur.

Et une fois l’exercice maîtrisé, on ressent une certaine fierté lorsqu’on réussit à maintenir en glissade une auto aussi puissance en regardant la route par la vitre du conducteur.

À la fin de la journée, les instructeurs nous emmènent pour un tour à grande vitesse sur le circuit, ce qui permet de mieux comprendre le chemin qu’il nous reste à parcourir avant de réussir de telles acrobaties sur une surface aussi difficile à dompter.

Pour conclure, le Camp4, qui se veut une découverte et un apprentissage de la conduite sur glace, permet de prendre les bons réflexes et d’améliorer sa conduite de tous les jours. Certaines leçons apprises sur le circuit pouvant évidemment s'appliquer à la route.

Les instructeurs sont présents pour répondre à toutes les questions qu’on peut leur poser et corrigent efficacement les erreurs des participants. Mais pour aller encore plus loin, il serait judicieux qu’ils montent dans la voiture une ou deux fois dans la journée, ce qui permettrait de faire ce travail encore plus efficacement.

Si vous êtes intéressés par cette formule de pilotage sur glace, la tarif du Camp4 est de 5 195$ (hors taxes) pour deux jours de stage, l’hébergement, les repas et les déplacements entre l'hôtel et le circuit.

Une fois le Camp4 réalisé, il est possible de passer au Camp4S puis au Camp4RS qui durent trois jours et vont de plus en plus loin dans l’apprentissage de la conduite sur glace pour améliorer ses performances.

Et si vous souhaitez aller encore plus loin, il faudra vous rendre en Finlande pour le programme « Ice-Force » dédié à la performance pure.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter