NOUVELLES

Prix Grammy: quatre pris pour Sam Smith, la révélation de l'année

08/02/2015 08:01 EST | Actualisé 10/04/2015 05:12 EDT

LOS ANGELES, États-Unis - Le jeune Britannique Sam Smith a volé la vedette de la 57e cérémonie des prix Grammy, dimanche soir à Los Angeles, d'où il est reparti les bras chargés de quatre trophées, dont deux pour la chanson «Stay With Me».

Avec Beyoncé et Pharrell, il menait les nominations, mais il aura finalement eu la main. Les deux autres ont remporté trois prix chacun, et Beck a mérité le convoité Grammy de l'album de l'année, en plus de celui de l'album rock.

Sûrement heureux, Pharrell, d'avoir remporté trois prix pour l'hymne pop «Happy» qui a fait danser les gens tout autour du monde cette année. Il a aussi été récompensé dans les catégories performance pop solo, vidéoclip et meilleur album urbain contemporain pour l'opus «Girl».

Sam Smith, 22 ans, a été sacré révélation de l'année, en plus de recevoir les prix pour la chanson et de l'enregistrement de l'année pour la très gospel «Stay With Me», et celui de l'album pop de l'année.

Beyoncé a reçu le trophée de la chanson R&B pour «Drunk in Love». Elle avait aussi été récompensée durant la cérémonie pré-gala pour le son multicanaux («surround sound») de son album homonyme, et pour la performance R&B pour «Drunk in Love».

Le gala, animé encore cette année par LL Cool J, était comme à l'habitude ponctué de nombreuses performances musicales et de duos inusités. Annie Lennox a rejoint le jeune Hozier sur scène pour chanter «Take Me to Church». Elle a ensuite été ovationnée pour sa puissante interprétation de «I Put a Spell on You». Madonna a également offert une performance, énergique et haute en couleurs, fidèle à elle-même. Paul McCartney, Kanye West et Rihanna ont chanté en première leur nouvelle création «Four Five Seconds».

Même le président Barack Obama a fait son apparition. Un message qu'il avait préenregistré a été diffusé pendant la soirée, pour parler de la violence faite aux filles et aux femmes. Il a demandé aux artistes qui bénéficient d'une tribune notoire de donner l'exemple et a encouragé tous ses concitoyens à faire un don sur le site Web itsonus.org.

Une survivante de violence conjugale, Brooke Axtell, a ensuite livré un témoignage sur son expérience personnelle pour encourager les femmes à parler et à demander de l'aide, puis Katy Perry a chanté «By the Grace of God», dont les paroles portent sur ce thème.

PLUS:pc