NOUVELLES

Le premier ministre australien survit à la défiance au sein de son propre parti

08/02/2015 03:58 EST | Actualisé 10/04/2015 05:12 EDT

CANBERRA, Australie - Le premier ministre australien a survécu à une motion de défiance au sein de son parti.

Le whip en chef, Philip Ruddock, a annoncé que lors d'une réunion tenue lundi, les députés du Parti libéral au pouvoir avaient rejeté la motion déclarant la direction du parti ouverte par 61 contre 39.

La motion de défiance avait été présentée par des députés insatisfaits de la gouvernance du premier ministre Tony Abbott après seulement 16 mois au pouvoir. Cette opposition au leadership de M. Abbott a aussi été provoquée par sa faible popularité dans les sondages et la révolte des électeurs contre les gouvernements d'État conservateurs.

Dimanche, M. Abbott avait annoncé la tenue d'une rencontre spéciale lundi matin, ce qui a forcé des députés à trouver rapidement un moyen de se rendre à Canberra et donné peu de temps à ses opposants pour trouver les appuis nécessaires pour le renverser.

Les sondages d'opinion publiés lundi dans le journal «The Australian» révèlent que la popularité de M. Abbott est à son niveau le plus bas depuis son accession à la direction du parti, il y a cinq ans.

Seuls 24 pour cent des participants au sondage se sont dits satisfaits du travail du premier ministre, tandis que 68 pour cent ont manifesté leur insatisfaction.

PLUS:pc