DIVERTISSEMENT

Le BAFTA du meilleur film remis à Boyhood, de Richard Linklater (VIDÉO)

08/02/2015 05:56 EST | Actualisé 09/02/2015 02:34 EST

Le film "Boyhood" du réalisateur américain Richard Linklater a remporté dimanche soir à Londres, lors des récompenses du cinéma britannique, trois Baftas dont le plus prestigieux, celui du meilleur film.

Il s'est imposé face à "The Grand Budapest Hotel" de Wes Anderson, "Imitation Game" de Morten Tyldum, "Birdman" de Alejandro Gonzalez Inarritu et "Une merveilleuse histoire du temps" de James Marsh. Le film repart également avec le Bafta du meilleur réalisateur pour Richard Linklater et celui de la meilleure actrice de second rôle pour Patricia Arquette.

Auparavant, "The Grand Budapest Hotel", l'oeuvre burlesque du réalisateur américain Wes Anderson avait accumulé les récompenses tout au long de la soirée et terminait avec cinq trophées, le plus prestigieux étant celui du meilleur scénario. S'y ajoutent également les titres de meilleure musique, meilleur maquillage, meilleurs costumes et meilleur décor.

L'histoire d'amour qui a uni Stephen Hawking à sa première femme, racontée dans "Une merveilleuse histoire du temps" du britannique James Marsh, a également touché au coeur le public anglais et l'académie du cinéma britannique qui lui a décerné le Bafta du meilleur film britannique, celui du meilleur scénario adapté et celui du meilleur acteur pour Eddie Redmayne.

"Whiplash", merveilleux premier film de Damien Chazelle sur la relation tyrannique d'un professeur de batterie (J.K. Simmons) avec son élève (Miles Teller), découvert au Festival de Sundance, repart également avec trois Baftas dont ceux du meilleur montage, du meilleur son et du meilleur acteur de second rôle pour J.K. Simmons.

Du côté des actrices, Julianne Moore confirme son statut d'ultra favorite pour les Oscars en remportant le Bafta de la meilleure actrice pour "Still Alice", dans lequel elle interprète une femme atteinte d'Alzheimer.

Le film "Imitation Game" sur la vie du génie des mathématiques Alan Turing, qui faisait partie des favoris, repart bredouille.

INOLTRE SU HUFFPOST

La tapis rouge des prix BAFTA 2015