NOUVELLES

Le Canadien renoue avec la victoire en bafouant les Devils 6-2 au Centre Bell

07/02/2015 09:59 EST | Actualisé 09/04/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le Canadien a retrouvé le sentier de la victoire en même temps que sa touche offensive, samedi, en défaisant les Devils du New Jersey 6-2 au Centre Bell.

Le Tricolore, qui a mis fin à une courte série de deux défaites, a entre autres secoué sa torpeur à l'attaque en obtenant trois filets en attaque massive en deuxième période.

Tomas Plekanec, ses 14e et 15e de la saison, et Dale Weise, septième et huitième, ont dirigé l'attaque avec un doublé chacun. Le défenseur Andrei Markov, en plus d'une aide, et Lars Eller ont réussi les autres buts du Tricolore (33-15-3). P.K. Subban et David Desharnais ont récolté trois aides chacun.

«Les trios de Plekanec et de Desharnais ont été très bons, a commenté l'entraîneur Michel Therrien. Ils ont été créatifs et très combatifs.»

Therrien a qualifié la soirée de travail de Subban de «grosse performance», ajoutant que son partenaire Markov et lui avaient «contrôlé le match, tant en défense qu'à l'attaque».

«C'était un match important à gagner pour nous, a-t-il renchéri. Ces deux gars-là ont été très bons pour nous permettre de l'emporter.»

Michael Cammalleri et Jacob Josefson ont assuré la réplique des Devils (20-23-9).

Pour la première fois depuis le 6 décembre 2008 et la deuxième depuis le 1er février 1997, ce n'était pas Martin Brodeur qui défendait le filet des Devils à Montréal. Son remplaçant samedi, le jeune Keith Kinkaid, a été bombardé de 44 lancers et il n'a pas à être tenu responsable de la débandade des siens. À l'autre bout, Carey Price a été confronté à 23 tirs.

Le CH va tenter d'enchaîner dès dimanche à Boston, face aux Bruins. Therrien n'a pas voulu dire s'il reviendra avec Price devant le filet.

«Nous avons un plan et nous vous le communiquerons dimanche matin.»

Dominant, mais...

Le Canadien a exercé un meilleur contrôle de la rondelle en première période et il a nettement eu l'avantage territorial, comme l'indiquait sa domination de 14-3 dans les tirs à la fin. Mais là où ça compte, au score, c'étaient les Devils qui avaient le meilleur: 1-0.

Cammalleri a marqué tôt, à 1:33, en y allant d'une touchette du tir du défenseur Peter Harrold.

Par la suite, Price n'a à toutes fins utiles pas été mis à l'épreuve pendant que ses coéquipiers ont bourdonné en zone offensive. Ils ne sont toutefois parvenus à créer des chances à tout casser.

«C'était important que nous ne dérogions pas du plan, a relevé Therrien. L'intensité et la combativité étaient au rendez-vous, même si nous tirions de l'arrière. Il nous fallait rester concentrés sur ce que nous devions faire, même si les résultats tardaient à venir. Les gars ont persévéré et ils ont été récompensés.»

Supériorités payantes

Le scénario s'est poursuivi au début du deuxième vingt. Quand les Devils ont réussi leur quatrième tir au bout de quelques minutes, il s'était quasiment écoulé une période au complet (19:43) sans que Price ne soit mis à l'épreuve.

C'est finalement l'indiscipline qui est venu saborder la belle étanchéité des visiteurs en défense. Le Tricolore a saisi les trois occasions qu'il s'est vu offrir en supériorité numérique pour se propulser en avant 3-1.

«Ç'a été le tournant de la soirée», a claironné Weise.

Dainius Zubrus a écopé une double pénalité mineure pour avoir coupé P.K. Subban à la bouche.

Le défenseur vedette a doublement vengé le coup en étant à l'origine des deux premiers buts de l'équipe.

Markov a d'abord créé l'égalité à 11:21, à l'aide d'une frappe sur réception, et Eller a ensuite mis fin à une séquence de 14 matchs sans but, à 12:20, en y mettant toute la gomme sur un autre relais de Subban.

Plekanec a profité d'une autre attaque massive avant la fin de l'engagement, à 19:50. Le Tchèque a fait mouche sur réception d'une passe de... Subban!

Doublé de Weise

Tôt en troisième, à 3:01, les Devils ont rétréci l'écart grâce à Josefson qui a fait une feinte du revers devant Price.

Les visiteurs ont immédiatement raté une occasion en supériorité, mais ça leur a insufflé une dose d'énergie.

Plekanec a coupé court à leur inspiration à 12:04, avant que Weise ne marque deux fois.

PLUS:pc