NOUVELLES

L'avocate du journaliste canadien détenu en Égypte veut rencontrer le président

07/02/2015 07:42 EST | Actualisé 09/04/2015 05:12 EDT

L'avocate Amal Clooney a demandé une rencontre avec le président de l'Égypte pour réclamer la libération du journaliste canadien Mohamed Fahmy.

Me Clooney a présenté sa requête dans une lettre adressée au président Abdel-Fattah el-Sissi et son ministre des Affaires étrangères.

Mohamed Fahmy et ses deux collègues d'Al Jazeera — l'Australien Peter Greste et l'Égyptien Baher Mohamed — ont été arrêtés en décembre 2013 et reconnus coupables d'accusations liées au terrorisme dans le cadre d'un procès qualifié d'imposture par certains observateurs. Ils ont été condamnés à des peines allant de sept à dix ans de prison.

M. Greste a été libéré et déporté en Australie il y a une semaine, tandis que M. Fahmy a récemment renoncé à sa citoyenneté égyptienne, dans ce qui a été présenté par sa famille comme une condition en vue de sa libération.

En vertu d'une loi promulguée récemment, le président égyptien a le pouvoir de déporter les citoyens étrangers accusés ou reconnus coupables de crimes.

Me Clooney souligne toutefois que malgré l'abandon de sa nationalité égyptienne, M. Fahmy est toujours détenu dans une prison du Caire, et que les autorités n'ont pas dit à quel moment il pourrait être libéré.

L'avocate a indiqué qu'elle avait l'intention de rendre visite à M. Fahmy bientôt et qu'elle souhaitait aussi rencontrer le président El-Sissi.

«Depuis la libération de M. Greste, l'avocat égyptien de M. Fahmy a été informé par des responsables du gouvernement égyptien que sa libération devait suivre et que ce serait imminent», a écrit Me Clooney.

«Puisque cela ne s'est pas encore produit, je vous écris maintenant pour réclamer une rencontre avec vous, ou avec vos représentants désignés, aussitôt que possible afin de discuter du statut de ce dossier.»

PLUS:pc