BIEN-ÊTRE

Célébrer l'hiver sur la côte ouest de Terre-Neuve (PHOTOS)

06/02/2015 10:55 EST | Actualisé 07/02/2015 08:12 EST
Maxime Desnoyers

Entre les murs de son petit chalet jaunâtre – son repère, son trésor - Darren Park s'applique à réchauffer la fricassée d'orignal qu'il a lui-même chassé quelques mois plus tôt, ainsi que les poissons préalablement fumés à l'érable qu'il s'est fait une joie de pêcher avec des clients l'été dernier. L'odeur de maquereau, de saumon et de capelan grillés au feu de bois se répand doucement à travers la cabane perdue au fond des bois. En plein coeur de la Humber Valley, après avoir parcouru des kilomètres en motoneige et nous être arrêtés à plusieurs reprises pour simplement profiter de la splendeur des paysages, nous vivons la tradition terre-neuvienne dans ce qu'elle a de plus rustique et surtout, de plus sincère.

L'hiver sur la côte ouest de Terre-Neuve

La douceur des gens

Guide, créateur et propriétaire des Four Seasons Tours, Darren Park est, à l'instar d'exactement tous les Terre-Neuviens qu'il nous a été donné de rencontrer lors de ce voyage, un hôte dévoué, drôle, immensément sympathique et aussi fascinant que cette île qui semble lui apporter tous les bonheurs du monde. Ici, la gentillesse des gens est frappante. Terre-Neuve nous ouvre les bras sans questionnement et nous murmure, avec son accent qui rappelle l'Irlande, un bienvenue bien senti, peu importe où nous mènent nos pas.

En été, ces balades en motoneige se transforment en excursions de pêche aux abords du petit village de pêcheurs de Cox's Cove. À l'heure du lunch, ce sont les homards et poissons tout juste retirés du lac que fait bouillir Darren lors d'un traditionnel boil-up, sorte de BBQ rustique directement sur feu de bois. Les somptueuses collines qui encerclent la Humber Valley prennent alors, semble-t-il, des airs verdoyants d'Irlande à leur tour.

Mais pour l'instant, c'est de neige et de glace que les arbres, les lacs et les collines sont recouverts, formant un tout franchement trop grand pour être capturé en photo, et d'une beauté absolue. À Terre-Neuve, la fierté d'être Canadiens nous prend soudainement aux tripes.

«Tout cela, c'est ma vie, explique le guide en balayant des yeux l'immensité du décor qui nous entoure. Être avec les gens, faire de nouvelles rencontres, partager les petits secrets de mon île, c'était mon rêve d'enfance. Chaque expédition veut dire tellement pour moi. Et puis, aimer ce que l'on fait, c'est ce qui rend heureux, non?», ajoute-t-il en souriant.

Profiter du grand air

Si nombreux sont les voyageurs qui se rendent à Terre-Neuve en été, alors que la température est idéale et la nature grandiose et colorée, plusieurs ignorent qu'en hiver, sa côte ouest offre autant, sinon plus, d'activités qu'en période estivale. En se baladant à travers les collines de Deer Lake, de Corner Brook, de Steady Brook et de Pasadena, c'est tout un monde de sports d'hiver et de beautés hivernales qui s'ouvre aux amoureux de grands espaces.

C'est d'ailleurs à Corner Brook que j'ai enfin vaincu ma peur des hauteurs. Chez Marble Zip Tours, Cole, Luke et Daniel parviennent, avec humour et petites attentions, à motiver les plus craintifs à affronter les «plus hautes tyroliennes au Canada». Les neuf parcours aériens surplombant la gorge de Steady Brook procurent un total de 90 minutes de pur plaisir et offre un point de vue aussi unique qu'impressionnant sur la Humber Valley.

Tout près, le Marble Mountain Ski Resort – la plus grande station de ski à l'ouest de l'Atlantique - propose 39 pistes de ski alpin et de planche à neige, en plus des villas Marble (de nouveaux condominiums tout équipés) directement plantées au pied de la montagne. En été, le bâtiment principal – petite merveille d'architecture composée de bois importé de la Colombie-Britannique – est l'hôte de nombreux mariages et événements.

«Le ski fait partie de la culture à Terre-Neuve, nous a expliqué Cole Fawcett, directeur des ventes chez Marble Mountain Resort. Et Corner Brook devient de plus en plus une destination en soi.»

Non loin de là, le centre-nature Pasadena ski & nature Resort, aménagé et en grande partie mené par des bénévoles fous de plein air, se veut un petit recoin de nature où ski de fond, raquettes (et randonnées pédestres en été), se pratiquent au coeur d'une forêt tranquille. Le long des six pistes, ce sont des guimauves rôties sur le feu et du chocolat chaud que l'on s'arrête déguster avant de reprendre, avec ou sans l'aide d'un guide, l'un des jolis chemins immaculés.

Où roupiller?

En fait de nuits douillettes, ce ne sont pas les options qui manquent dans la région. Au Garden Hill Inn, Carrie et Bill Dennis proposent neuf chambres chaleureuses et un intérieur entièrement rénové (cuisine commune et joli salon avec foyer) en plus de petits-déjeuners maison typiquement terre-neuviens.

The Glynmill Inn plonge quant à lui ses visiteurs dans une ambiance anglaise, et ce, depuis 1924. La façade extérieure rappelant les maisons à colombage, les chambres, le restaurant, le pub et le wine cellar (second restaurant, à l'ambiance feutrée et établi au sous-sol de l'établissement) perpétuent la tradition britannique d'une élégante manière.

Fier de son implication auprès de la communauté et de son côté vert et durable, Marble Inn Resort prône, avant toute chose, le respect de l'environnement et la simplicité. Ici, énergie solaire, matériaux recyclés, isolation verte, jardins de fines herbes et philosophie basée sur le développement durable infiltrent chaque recoin de la propriété.

«Tout ce qu'il y avait ici avant a été redonné et recyclé, explique Joe Dicks, directeur général de Marble Inn Resort. Nous avons utilisé beaucoup de produits recyclés comme matériel sur la propriété. C'est que nous avons une vision qui porte vers le futur, qui ne s'attarde pas uniquement au moment présent», ajoute l'homme à la tête du seul établissement 4 étoiles sur l'île de Terre-Neuve.

Au Madison's at Marble Inn, le populaire restaurant du complexe, la cuisine se veut canadienne et empreinte de saveurs locales. On y mange franchement bien, dans une ambiance à la fois chic et décontractée.

Quant aux six chalets rustiques d'Old Lincoln Cabins, ils permettent une retraite en pleine nature toute l'année, à deux pas du fameux parc national du Gros-Morne, désigné en 1987 comme Site du patrimoine mondial de l'UNESCO. Et les propriétaires, Luann Smith et Carter Leclair, sont tout simplement attachants.

La gentillesse des habitants du Canada Atlantique

Impossible de passer sous silence l'extrême gentillesse des gens du Canada Atlantique mis sur ma route lors de ce voyage. À la chaleur des gens de Terre-Neuve est venue s'ajouter la bonté des gens de la Nouvelle-Écosse, notamment d'Halifax. Si chaque habitant de ce coin du Canada ressemble un tant soit peu à Wayne Voutour, bon samaritain croisé par hasard alors que nous étions en difficulté dans les rues enneigées d'une ville déserte un lendemain de tempête, je me promets d'y revenir bientôt, plus longtemps qu'une simple nuit volée au retour de Montréal.

-Pour en savoir plus sur l'ouest de Terre-Neuve, on se doit de visiter le site officiel.

(Ce reportage fait suite à une invitation de The Western Newfoundland Destination.)

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

10 activités d'hiver qui sortent des sentiers battus