NOUVELLES

Fed Cup: le Canada en déficit 0-2 après la première journée face aux Tchèques

07/02/2015 02:39 EST | Actualisé 09/04/2015 05:12 EDT

QUÉBEC - Les Tchèques ont imposé leur loi face aux Canadiennes en Fed Cup, samedi, remportant les deux matches de la journée, au premier tour du groupe mondial.

Karolina Pliskova a d'abord battu Françoise Abanda, 6-2 et 6-4, puis Tereza Smitkova a surclassé Gabriela Dabrowski, 6-1 et 6-2.

Classée 22e au monde, Pliskova a prévalu à sa quatrième balle de match face à la Montréalaise, 230e à la WTA.

Pliskova a concrétisé sa victoire quand Abanda a envoyé un coup droit hors cible de justesse, après une heure et quart de jeu.

Pliskova a récolté trois bris et a dominé 9-1 pour les as contre Abanda, qui a eu 18 ans jeudi.

Abanda a dominé le neuvième jeu du deuxième set, le remportant à zéro pour réduire l'avance de sa rivale à 5-4. Pliskova a toutefois eu le dessus au jeu suivant, grâce notamment à un brillant amorti en croisé.

«Ce fut une toute nouvelle expérience pour moi, a reconnu Abanda. Il y avait une atmosphère différente sur le court, à laquelle je n'étais pas très habituée. Ça été un peu difficile... Je pense que ça été un bon match. Mais la sensation était différente et je n'ai pas été capable de trouver mon rythme. J'étais tendue et je n'ai pas laissé aller mes coups.»

Dans le deuxième match de la journée, Smitkova a vaincu Dabrowski en 59 minutes, grâce notamment à six bris en huit occasions.

Dabrowki, une athlète de 22 ans d'Ottawa, en était à son premier match en carrière en simple à la Fed Cup.

«J'ai fait du mieux que j'ai pu lors de chacun des points, a déclaré Dabrowski, 185e joueuse mondiale. Je pense que j'étais très bien préparée à jouer, mais je n'ai pas été capable d'imposer le style de jeu que j'aurais voulu. J'ai eu l'impression qu'elle réagissait bien à ce que je tentais de faire. Je pense que le match a été plus serré que ce que le score dit.»

Les duels seront inversés dimanche. Si un double est nécessaire, il opposera Dabrowki et Sharon Fichman à Lucie Hradecka et Denisa Allertova.

Le Canada fait partie du Groupe mondial pour la première fois de son histoire, promu l'an dernier grâce à des gains aux dépens de la Serbie et de la Slovaquie.

Championne en titre, la République tchèque peut aussi se targuer de ses trois conquêtes de l'événement depuis quatre ans.

À l'enjeu se trouve une place en demi-finale de la Fed Cup, tandis que le perdant devra aller en rencontre de barrage pour rester dans le Groupe mondial pour 2016.

Longue bataille entre Stosur et Petkovic

Dans les trois autres duels présentés dans le cadre du calendrier du Groupe mondial, samedi, la Russie et l'Italie ont également pris les devants 2-0 tandis que l'Allemagne et l'Australie ont divisé leurs deux premiers matchs de simple, incluant un affrontement marathon qui a duré 3 h 16 minutes.

Lors de ce dernier duel, disputé à Stuttgart, l'Australie a d'abord causé une surprise lorsque Jarmila Gajdosova a vaincu Angelique Kerber, 10e joueuse mondiale, en des manches de 4-6, 6-2, 6-4. Lors du deuxième match, Andrea Petkovic a ramené l'Allemagne à égalité lorsqu'elle est venue à bout de Samantha Stosur par un score de 6-4, 3-6, 12-10.

Pendant ce temps, à Gênes, Camila Giorgi et Sara Errani ont signé des victoires en deux manches pour permettre à l'Italie de se donner une avance de 2-0 contre la France. Giorgi a causé une certaine surprise en battant Alizé Cornet, la meilleure joueuse française, 6-4, 6-2. Précédemment, Errani avait pris la mesure de Caroline Garcia 7-6(2) et 7-5.

À Cracovie, en Pologne, les soeurs Agnieszka et Urszula Radwanska ont tour à tour plié l'échine aux mains des Russes Svetlana Kuznetosova et Maria Sharapova, respectivement. Kuznetsova a nécessité trois manches, l'emportant 6-4, 2-6, 6-2. Les choses ont été beaucoup plus faciles pour Sharapova, deuxième joueuse mondiale et finaliste aux Internationaux d'Australie la semaine dernière, qui a corrigé la cadette des deux soeurs, 6-0, 6-3.

PLUS:pc