NOUVELLES

Blaney discute du renforcement de l'échange de renseignements avec les É.-U.

06/02/2015 06:05 EST | Actualisé 08/04/2015 05:12 EDT

OTTAWA - Le ministre fédéral de la Sécurité publique, Steven Blaney, soutient que le droit à la protection de la vie privée des Canadiens sera respecté dans le cadre d'une nouvelle législation antiterroriste qui permettrait un meilleur partage d'information avec les États-Unis.

M. Blaney a discuté de questions de sécurité à Londres, jeudi et vendredi, avec le secrétaire de la Sécurité intérieure des États-Unis, Jeh Johnson, et d'autres ministres du Royaume-Uni, de l'Australie et de la Nouvelle-Zélande.

M. Blaney a dit avoir discuté avec M. Johnson du renforcement de l'échange bilatéral de renseignements, y compris les échanges dans des cas particuliers concernant des citoyens soupçonnés de participer à des activités terroristes.

Le ministre canadien a souligné à ses interlocuteurs que le nouveau projet de loi C-51 — ou Loi antiterroriste — permettrait le partage d'information sur la liste d'interdiction de voyager du Canada avec ses proches alliés.

Mais il a ajouté que cela ne signifiait pas de livrer aux responsables américains la liste complète de personnes soupçonnées de présenter une menace au transport aérien.

M. Blaney a affirmé que le partage de renseignements se limiterait aux voyageurs à haut risque en vertu d'un protocole d'entente, en conformité avec les lois canadiennes sur la protection de la vie privée.

PLUS:pc