NOUVELLES

Une Canadienne perd la vie après avoir bu du thé avec un chaman au Pérou

05/02/2015 10:08 EST | Actualisé 07/04/2015 05:12 EDT

Une grande voyageuse canadienne est décédée le mois dernier, au Pérou, après avoir bu du thé lors d'une cérémonie avec un chaman.

Jennifer Logan venait de terminer un contrat en Arabie saoudite, où elle enseignait l'anglais à des femmes, et était allée visiter sa famille au Canada avant de repartir pour une nouvelle aventure, au Pérou.

Elle était partie depuis neuf jours lorsqu'un membre du personnel du centre où elle séjournait a téléphoné à ses parents à Saskatoon pour leur apprendre le décès de leur fille.

La soeur cadette de Mme Logan précise que sa soeur de 32 ans avait eu une réaction après avoir bu du thé, au cours d'une cérémonie avec un chaman. Elle a été transportée à l'hôpital en moto et par bateau, mais les médecins n'ont pu la sauver.

Amy Logan, une employée de Pagemasters (qui appartient à La Presse Canadienne), croit que le thé bu par sa soeur a pu avoir un rôle dans son décès. Avec sa mère et d'autres membres de sa famille, elle s'est récemment rendue au Pérou pour aller récupérer le corps de sa soeur. Elle y a rencontré des procureurs et des policiers, qui ont indiqué qu'une enquête était en cour. Des agents ont interrogé le personnel du centre et saisi la tasse utilisée par la défunte et la cruche dans laquelle se trouvait le thé.

Les premiers résultats d'autopsie indiquent que Jennifer Logan est décédée d'un oedème pulmonaire, une accumulation de fluide dans les poumons qui peut provoquer une insuffisance respiratoire. La famille attend cependant une analyse plus poussée dans les prochaines semaines, qui pourrait révéler si le thé est en cause.

L'article nécrologique consacré à Jennifer Logan décrit ses voyages autour du monde, où elle a notamment enseigné à des victimes du trafic sexuel au Népal et travaillé sur des programmes éducatifs en Inde.

Au Pérou, elle avait prévu un séjour de deux semaines au centre Canto Luz, près de Puerto Maldonado. Elle devait ensuite retrouver sa mère, qui devait visiter le pays avec des amis.

Selon Amy Logan, le personnel du centre, réservé aux femmes, concoctait différents thés pour les clientes. Le 17 janvier, il a offert à sa soeur un thé devant lui donner «de la clarté pour sa voie future». Les thés sont conçus pour faire vomir celles qui les boivent et nettoyer leur corps.

«Les trois autres femmes du groupe ont cessé de vomir dans les 15 premières minutes (...) Jennifer n'a jamais arrêté et a commencé à paniquer», raconte Amy Logan.

Elle se serait ensuite évanouie. Les employés lui ont donné les premiers soins avant de l'emmener à l'hôpital.

Amy Logan précise que sa soeur était en santé, pesait environ 120 livres, était végétarienne et pratiquait le yoga et la méditation.

Le personnel du centre a été gentil et s'est montré désolé, a-t-elle ajouté, soulignant que la famille ne souhaite pas se venger, elle veut simplement obtenir des réponses.

Elle ajoute que le thé bu par sa soeur n'était pas de l'ayahuasca, une boisson hallucinogène qui attire les touristes mais qui aurait causé plusieurs décès.

Une déclaration du centre Canto Luz envoyée par courriel décrit le thé bu par Jennifer Logan comme étant une «purge de tabac» et estime que sa réaction a été «extrême et inhabituelle».

PLUS:pc