BIEN-ÊTRE

Entretien avec Philippe Dubuc: designer de l'année mode masculine aux CAFA

05/02/2015 03:27 EST | Actualisé 06/02/2015 04:19 EST
Jean-François Galipeau

Philippe Dubuc, célèbre créateur de mode québécois qui fête ses 20 ans de création, a remporté le titre très convoité de Designer de l’année, mode masculine, de la Canadian Arts & Fashion Awards (CAFA). Il s’agissait du deuxième gala organisé par la CAFA - l’organisme canadien voué à la promotion du développement économique de l’industrie de la mode au Canada.

Le prix a été décerné par un jury composé de 25 des personnalités les plus influentes de l’industrie de la mode au Canada. Le gratin de la mode canadienne était réuni samedi dernier à Toronto- dont le styliste canadien de réputation internationale Brad Goreski, d’ailleurs habillé par Philippe Dubuc. Entretien.

Que représente ce Prix pour vous Philippe Dubuc?

« C’était déjà un grand honneur d’être nominé, alors remporter ce Prix est une vraie reconnaissance. C’est toujours réjouissant de réaliser que vos pairs vous récompensent. Ce prix prestigieux vient couronner des années de labeur et d’efforts et nous encourage à continuer »

Que va changer ce Prix concrètement?

« Depuis 3 jours, ça n’a rien changé concrètement. (sourire). Je suis persuadé que cela va asseoir davantage notre réputation à travers le Canada. Cela nous permettra également d’aller chercher une autre clientèle. À nous aussi de saisir cette opportunité pour diffuser l’information et bien communiquer.»

Philippe Dubuc: designer de l'année mode masculine aux CAFA

Vous fêtez 20 ans de création, cela signifie quoi?

«Je ne suis pas du genre à regarder en arrière, mais plutôt vers le futur. C'est le but d'un créateur de mode de se projeter dans 1 futur rapproché -et devancer les désirs des clients en pensant à ce qu'ils aimeraient porter demain. 20 ans de création de mode, cela signifie surtout d'avoir le sentiment de mieux maîtriser son métier parce qu'en 2 décennies on a fait de bons coups, et des mauvais coups aussi je dois bien l'admettre!»(rires)

Quel est le vêtement iconique de Philippe Dubuc?

«La chemise! Elle a toujours fait partie de ma création et de nos collections, des débuts à aujourd'hui. On la réinvente chaque saison. C'est une source inépuisable d'inspiration».

Quelle erreur tu ne commettrais plus aujourd'hui, leçon de ces 20 années de création?

«Notre métier est rempli de surprises, des bonnes et des moins bonnes d'ailleurs. Une erreur qu'on ne commettrait plus, je dirais de surproduire. Avec Marie-Claude Gravel, mon associée de toujours, on fait très attention aux nombres de modèles produits. Trop produire, c'est dévaluer son produit, ce que personne ne souhaite. En réalité, on axe nos collections sur des séries limitées, ainsi nos clients ont une certaine exclusivité.»

Abonnez-vous à la page Facebook du HuffPost Art de vivre
Suivez le HuffPost Art de vivre sur Twitter