NOUVELLES

La hausse du pétrole et de bons résultats trimestriels font grimper le TSX

05/02/2015 05:14 EST | Actualisé 07/04/2015 05:12 EDT

TORONTO - Les actions des secteurs de l'énergie et de la finance ont permis à la Bourse de Toronto de clôturer en hausse jeudi, soutenues par le cours du pétrole brut et des résultats trimestriels jugés satisfaisants.

L'indice composé S&P/TSX a avancé de 129,27 points pour terminer la séance avec 15 124,92 points.

Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,9 cent US à 80,49 cents US après avoir culbuté de plus de 1 cent US mercredi, lorsque le cours du pétrole brut a mis fin à une remontée de quatre séances en raison de la publication de données signalant que les réserves américaines de brut avaient atteint leur plus haut niveau en 80 ans.

Les principaux indices boursiers américains ont aussi fortement avancé à la veille de la publication des données gouvernementales sur le marché de l'emploi pour le mois de janvier.

La moyenne Dow Jones de valeurs industrielles a bondi de 211,86 points à 17 884,88 points, tandis que l'indice élargi S&P 500 a pris 21,01 points à 2062,52 points et que l'indice composé du Nasdaq a gagné 48,4 points à 4765,1 points.

Le prix du pétrole brut a avancé de 2,03 $ US à 50,48 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York, après avoir culbuté mercredi de 4,60 $ US, ou près de neuf pour cent.

Le cours du brut avait déjà cumulé une hausse de 19 pour cent lors des quatre séances précédentes, les observateurs entretenant l'espoir que les réductions de dépenses et d'activités annoncées par les producteurs pétroliers commencent à rétablir l'équilibre entre l'offre et la demande.

Mais cet optimisme a reçu un dur coup mercredi avec la publication des chiffres sur les réserves américaines, qui ont grandies de 6,3 millions de barils la semaine dernière, soit deux fois et demie de plus que la quantité attendue par les analystes.

L'impact du plongeon des prix du pétrole était évident dans les résultats du quatrième trimestre de Suncor (TSX:SU), dévoilés dans la soirée de mercredi. Le bénéfice net de la plus grande société pétrolière au pays a rétréci à 84 millions $, en baisse de 81 pour cent par rapport à celui de 443 millions $ affiché un an plus tôt.

Le bénéfice d'exploitation, qui exclut certains éléments non récurrents, s'est établi à 386 millions $, ou 27 cents par action, ce qui s'est avéré inférieur de 8 cents aux attentes des analystes. Les flux de trésorerie des activités ont reculé à 1,49 milliard $, par rapport à 2,35 milliards $ un an plus tôt.

D'un autre côté, Suncor a terminé 2014 en dépensant 300 millions $ de moins que sa prévision de 6,8 milliards $ et son action a avancé jeudi de 1,06 $ à 38,55 $.

Le secteur de l'énergie dans son ensemble a progressé de deux pour cent.

Le cours du cuivre est resté inchangé à 2,59 $ US la livre à New York, et le groupe des métaux et minerais diversifiés du parquet torontois a gagné 2,5 pour cent.

Les actions des groupes industriel et technologique ont aussi soutenu le TSX.

Le secteur aurifère a légèrement retraité tandis que le prix du lingot d'or a effacé 1,80 $ US à 1262,70 $ US l'once à New York.

PLUS:pc