NOUVELLES

Écrasement d'avion à Taïwan: le bilan passe à 32 morts, 15 victimes secourues

05/02/2015 09:27 EST | Actualisé 07/04/2015 05:12 EDT
ASSOCIATED PRESS
Emergency personnel try to extract passengers from a commercial plane after it crashed in Taipei, Taiwan, Wednesday, Feb. 4, 2015. The Taiwanese commercial flight with 58 people aboard clipped a bridge shortly after takeoff and crashed into a river in the island's capita on Wednesday morning. (AP Photo/Wally Santana)

TAIPEI, Taiwan - Le bilan de l'écrasement d'avion survenu mercredi à Taïwan s'élève maintenant à 32 morts.

Quinze victimes ont été secourues et des plongeurs continuent à fouiller la carcasse de l'appareil ATR 72 pour tenter de retrouver 11 personnes qui sont toujours portées disparues.

Quelques instants avant que l'avion ne plonge dans une rivière, le pilote a lancé le message de détresse «Mayday, mayday, engine flameout», ce qui témoigne d'une panne de turbomoteur due à une perte de combustion.

Les deux boîtes noires de l'appareil ont été récupérées pendant la nuit.

Une vidéo de l'appareil filmée quelques secondes avant l'écrasement semble montrer que le moteur gauche de l'avion est en panne. L'appareil s'incline ensuite sur le côté avec ses ailes à la verticale, avant de heurter une autoroute et de s'écraser peu après le décollage.

Un passager de 72 ans qui a survécu à l'écrasement a dit que l'appareil semble avoir éprouvé des difficultés dès le départ.

En milieu de journée jeudi, une dizaine de proches des victimes se sont rassemblés sur les rives de la rivière pour prendre part aux rites de deuil traditionnels. Accompagnés de moines bouddhistes qui faisaient retentir des cloches de bronze, ils se sont inclinés en direction de la rivière en agitant des inscriptions sur des bouts de tissu attachés à des tiges de bambou pour guider l'esprit des morts vers le repos.

Le président taïwanais Ma Ying-jeou a visité deux hôpitaux de Taipei jeudi pour rencontrer des survivants. Il s'est aussi arrêté à une morgue pour réconforter les proches de certaines victimes.

Un policier a expliqué que les recherches sont freinées par une visibilité nulle et la frigidité de l'eau. Les plongeurs ne peuvent travailler plus d'une heure à la fois avant de devoir être remplacés. La partie avant de l'avion s'est désintégrée en plusieurs morceaux, ce qui complique aussi les opérations.

Le pilote Liao Chien-tsung pourrait avoir voulu éviter un gratte-ciel et viré abruptement pour tenter de se poser dans la rivière. Le maire de Taipei, Ko Wen-je, a d'ailleurs qualifié le pilote de «héros» pour avoir évité l'édifice.

Un expert a indiqué que le ATR 72-600 compte parmi les turbopropulseurs les plus populaires de la planète. L'appareil est connu pour sa fiabilité, son efficacité et ses faibles coûts d'opération.

Le vice-président du transporteur aérien TransAsia Airways, Wang Chen-chung, a révélé aux médias mercredi qu'un moteur original de l'appareil avait été remplacé par Pratt & Whitney Canada en raison d'une défectuosité.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Écrasement d'avion à Taïwan