DIVERTISSEMENT

Départ des «Jeunes loups» : Pierre-Yves Cardinal a été fidèle à ses valeurs

05/02/2015 08:06 EST | Actualisé 05/02/2015 08:07 EST
TVA

Pierre-Yves Cardinal ne sera pas de la deuxième saison des Jeunes loups. Le Journal de Montréal avait annoncé, à la mi-décembre dernier, que le jeune comédien serait probablement forcé d’abandonner son rôle du journaliste intrépide et bourreau des cœurs Philippe St-Pierre, en raison d’un conflit d’horaire. Le principal intéressé a ensuite confirmé l’information quelques jours plus tard, sur sa page Facebook, en exprimant sa tristesse de ne pouvoir prendre part à la suite de l’aventure.

Jeudi matin, La Presse rapportait que c’est finalement Danny Gilmore qui se glissera dans la peau de Philippe St-Pierre, dans le second volet de la série de Réjean Tremblay. Le reste de la distribution (Luc Picard, Julie Perreault, France Castel, Catherine Bérubé, etc.) demeurera intact.

Pas de regrets

C’est qu’à l’origine, le deuxième chapitre des Jeunes loups devait être enregistré à l’été 2014. Mais différentes circonstances ont modifié les plans de l’équipe de production et repoussé le tournage à l’hiver ; les premières scènes seront filmées dans quelques jours. Or, Pierre-Yves Cardinal avait accepté, il y a plusieurs mois, un autre contrat pour cette période-ci de l’année, pensant que le tournage des Jeunes loups serait terminé. La semaine prochaine, il sera en France pour les répétitions de la pièce Les deux voyages de Suzanne W., une co-production du Théâtre National de Chaillot, à Paris, et du Théâtre Espace Go, à Montréal. La petite salle du boulevard Saint-Laurent accueillera Les deux voyages de Suzanne W., qui met aussi en vedette Sylvie Léonard et Marie-Sophie Ferdane, sur ses planches, du 5 au 23 mai.

Dans le milieu de la télévision, la décision de Pierre-Yves Cardinal de laisser tomber Les jeunes loups a fait beaucoup jaser, et certains ont murmuré que les moqueries et critiques tièdes dont ces Jeunes loups du journalisme ont été victimes auraient pu être à l’origine de son désistement. Mais Cardinal jure que ce sont vraiment des contraintes d’agenda qui l’ont convaincu de faire le saut.

«Si j’avais pu continuer de faire Les jeunes loups, je l’aurais fait, a insisté Pierre-Yves Cardinal. Ça me fait de la peine de quitter l’équipe, j’ai tellement eu de fun avec la gang! Mais c’est vraiment juste un conflit d’horaire. Je sais qu’il y a eu bien des spéculations, mais ce n’est que ça. Je m’étais engagé avec Espace Go.»

Dans les pages du Journal de Montréal, Réjean Tremblay s’était inquiété ouvertement pour la suite de la carrière de Pierre-Yves Cardinal si celui-ci devait effectivement quitter Les jeunes loups.

«A-t-il les moyens, à son âge, de perdre un rôle principal dans une série comme Les jeunes loups?», avait questionné l’auteur.

Or, le garçon affirme avoir été fidèle à ses valeurs et n’éprouver aucune crainte ni regrets.

«C’est sûr que Les jeunes loups, c’est énormément de visibilité, a admis Pierre-Yves. Mais moi, je m’étais engagé verbalement avec Espace Go, d’abord. Dans une décision comme celle-là, tu dois tenir compte de la visibilité, mais aussi tenir parole envers la personne qui t’a engagé en premier. Pour moi, avoir une parole, c’est important. Oui, à court terme, c’est de la visibilité perdue, et le théâtre, c’est moins bien payé, aussi. Mais, pour moi, tenir parole, c’est une valeur essentielle.»

«À long terme, je ne crois pas que ça va me nuire. Je fais le pari que non. En ce moment, ma carrière va bien. Les jeunes loups, c’était un gros morceau, mais je pense que ça ne peut jamais nuire d’être fidèle à ses valeurs. Je suis peut-être naïf, mais c’est ce que je me dis. J’ai donc pris le pari d’être naïf et de faire ce choix.»

Nominé aux Jutra

De toute façon, Pierre-Yves Cardinal n’a pas vraiment le temps de se tourner les pouces en ce moment. Outre les répétitions de Les deux voyages de Suzanne W qui l’accaparent beaucoup, il tourne dans le film Anna, de Charles-Olivier Michaud, avec, entre autres, l’actrice française Anna Mouglalis et Pascale Bussières. Et il vient de décrocher sa première nomination aux Jutra à vie, dans la catégorie Meilleur acteur de soutien pour son rôle du torturé Francis dans Tom à la ferme, de Xavier Dolan. La cérémonie aura lieu le 15 mars prochain.

«Tom à la ferme a été mon premier gros engagement, c’a été la première fois qu’on m’a confié un rôle avec autant de substance, a souligné Pierre-Yves. Pour moi, ça fait cliché, mais c’est comme si Xavier m’avait donné pour la première fois la chance de me faire valoir autant. Le rôle de Francis avait énormément de nuances, il y avait beaucoup de travail à faire sur ce personnage, on pouvait le fouiller sans arrêt, il y avait toujours des choses à élucider chez lui. Et c’était aussi en grande partie grâce au texte de Michel Marc Bouchard, qui était très complet.»

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

«Enfants de la télé»: spéciale familles légendaires de la télévision