DIVERTISSEMENT

Arts multidisciplinaires à Québec: un 16e Mois Multi qui promet (PHOTOS)

05/02/2015 02:49 EST | Actualisé 05/02/2015 04:12 EST
Justin Roy

C’est le mercredi 4 février qu’avait lieu le coup d’envoi du Mois Multi au complexe Méduse. Pour la 16e édition de cet événement en arts multidisciplinaires et électroniques, qui se tient du 4 au 28 février 2015, une centaine d’artistes de partout à travers le monde prendront part aux festivités.

En entrevue, la directrice artistique des Productions Recto-Verso, Viviane Paradis, souligne l’importance du Mois Multi dans la vie culturelle de la ville. «À Québec, contrairement à d’autres villes comme Montréal, les événements artistiques se succèdent au lieu de se chevaucher. Chacun a son créneau et ça permet de belles collaborations, comme avec le Musée national des beaux-arts du Québec, VU PHOTO et Avatar, par exemple. Il y a une synergie qui se crée.»

5 coups de coeur de la directrice artistique

Parmi la riche programmation de ce festival, qui regroupe théâtre d’objets et technologique, œuvres cinétiques, objets robotiques et autres formes artistiques, la directrice a quelques coups de cœur.

16e Mois multi à Québec - 4 au 28 février 2015

Talking Head de Liquid Loft

Talking Head de Liquid Loft, qui ouvrait la soirée de lancement et sera aussi présenté les 5 et 6 février, illustre bien le fil conducteur du festival, qui est la notion de l’Autre. Viviane Paradis explique : «Dans ce spectacle de danse et vidéo, il y est question d’identité, c’est une satire des rapports humains en utilisant l’égoportrait (selfie). Je l’ai vu en Europe et j’ai beaucoup ri, c’est très drôle!»

RADICAL K-O de Jocelyn Pelletier

À l’opposé, RADICAL K-O, création de Jocelyn Pelletier regroupant danse, vidéo et musique, reprend les codes de la boxe pour secouer le spectateur. La directrice artistique du Mois Multi précise que «la violence du spectacle est un vecteur pour parler des rapports intimes entre humains.» «C’est éblouissant.»

Tropique d'Etienne Rey

Du 13 au 22 février, l’installation immersive Tropique du Français Etienne Rey figure aussi parmi les coups de cœur de Viviane Paradis. «C’est la première nord-américaine au Mois Multi. Avec chaque déplacement, le spectateur redécoupe l’espace. C’est une expérience sensorielle à ne pas manquer.»

Cabarets du Mois Multi

En plus de toutes les performances et installations, le festival présente aussi les Cabarets du Mois Multi les 5, 6 et 7 février au Cercle, une animation de fin de soirée gratuite autour de la diversité de pratiques, ainsi que des activités appelées Satellites dans divers lieux culturels de Québec. Finalement, pour la deuxième année, le Prix Mois Multi sera remis lors de la soirée de clôture à un artiste pour sa remarquable contribution aux arts multidisciplinaires.

Soirée de clôture - Le DJ qui donnait trop d’information

La soirée de clôture du 28 février fera place au DJ qui donnait trop d’information, une performance multidisciplinaire qui invite le public à partager ses souvenirs avec le trio d’artistes autour de vieux vinyles. «C’est une soirée festive, chaleureuse», s’enthousiasme Viviane Paradis. «Le collectif PME-ART, de Montréal, était présent à la première édition du Mois Multi en 2000 et c’est un plaisir de les réinviter.»

Toute la programmation est à découvrir ici.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

5 expositions à surveiller cet hiver à Montréal