NOUVELLES

La France et le Canada ont signé un accord sur la collaboration militaire

04/02/2015 08:46 EST | Actualisé 06/04/2015 05:12 EDT

PARIS - Le Canada et la France ont conclu un accord d'arrangements techniques visant l'établissement d’un conseil franco-canadien de coopération en matière de Défense et concernant l’échange de stagiaires.

L'accord a été annoncé mercredi à Paris après des entretiens tenus entre le ministre de la Défense nationale du Canada, Rob Nicholson, et son homologue de la France, Jean-Yves Le Drian.

Déjà, en novembre dernier, le premier ministre du Canada, Stephen Harper, avait signé avec François Hollande, président de la France, un accord de poursuite de la mise en oeuvre du Programme de coopération renforcée Canada-France.

Cependant, l'entente annoncée mercredi va plus loin; elle permettra notamment l'établissement de dialogues entre les forces armées des deux pays de même que d'autres possibles coopérations à l'occasion d'opérations militaires futures.

Les ministres ont aussi annoncé la signature d'un protocole d'entente qui facilitera un échange réciproque d’officiers militaires supérieurs au Collège des Forces canadiennes à Toronto et à l’École française de guerre et au Centre des hautes études militaires à Paris.

Cette collaboration a débuté lorsque le Canada a fourni une aide logistique à la France lors du déploiement de ses militaires au Mali, en 2013. L'été dernier, des soldats du 1er bataillon du Royal 22e Régiment avaient participé à un entraînement de débarquement à bord d'un Mistral français, un porte-hélicoptères amphibie d’assaut de la Marine nationale français.

En vertu de l'entente, les deux ministères pourront établir une structure flexible pour un dialogue stratégique sur les questions relatives aux politiques, au domaine militaire, au matériel de défense à la recherche et au développement.

Selon le ministre Nicholson, les récents attentats commis en France et les attaques survenues au pays en octobre, soulignent la nécessité de signer des accords de sécurité. «Nos deux pays ont pu récemment constater à quel point des menaces à la sécurité peuvent toucher le monde entier. En plus de renforcer le dialogue entre nos deux pays sur les grandes questions de défense, cette entente technique cimentera notre coopération en matière de défense et de sécurité sur plusieurs fronts», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

PLUS:pc