NOUVELLES

Des partisans en liesse ont assisté au défilé des champions des Patriots

04/02/2015 07:49 EST | Actualisé 06/04/2015 05:12 EDT

BOSTON - Des partisans en liesse des Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont scandé «Brady! Brady!» et se sont hissés au sommet de gigantesques congères pour améliorer leur champ de vision pendant que les joueurs dansaient et sillonnaient les rues de Boston, mercredi, pour célébrer leur quatrième conquête du Super Bowl.

Des supporteurs de l'équipe ont soufflé des baisers, d'autres ont brandi le poing en l'air et d'autres, encore, ont hurlé à pleins poumons pendant que les membres de l'équipe circulaient dans les rues du centre-ville à bord de véhicules amphibies typiques de la Seconde Guerre mondiale, qui sont devenus un élément incontournable des défilés des champions à Boston.

Des partisans de l'équipe ont défié les directives des policiers et grimpé sur d'imposants bancs de neige créés par le passage d'un blizzard la semaine dernière pour mieux voir le quart Tom Brady, l'entraîneur en chef Bill Belichick et autres joueurs, pendant que des camions soufflaient des confettis dans les airs.

La foule criait pendant qu'un souriant Bill Belichick et ses joueurs prenaient des égo-portraits et brandissaient à tour de rôle l'emblématique trophée Vince-Lombardi, mérité à la suite d'une difficile victoire de 28-24 contre les champions en titre, les Seahawks de Seattle, dimanche.

Affichant un sourire éclatant, Brady tenait son jeune fils, Benjamin, qui souriait lui aussi et qui saluait le public.

Le convoi transportant les joueurs, leurs épouses et amies, la mascotte de l'équipe, les meneuses de claques et autres personnes associées à l'équipe, a négocié la rue Boylston vers l'Hôtel de Ville, traversant au passage la ligne d'arrivée du marathon de Boston, où deux bombes ont tué trois personnes et fait plus de 260 blessés en 2013.

Des partisans étaient vêtus du chandail au numéro 12 de Brady, criaient le nom du joueur le plus utile du match et brandissaient des pancartes sur lesquels était écrite la phrase «We are the CHAMPIONS». Sur une autre pancarte, on pouvait lire «Belichick for President».

«Je gèle, mais c'est fantastique. C'est excitant», a lancé Annie Cushing, une résidante de Quincy qui s'était rendue devant l'Hôtel de Ville plusieurs heures avant le début du défilé. La femme portait un chandail au numéro 87 de Rob Gronkowski et un chapeau artisanal à la forme du trophée Lombardi fait de papier d'aluminium et de papier collant.

Quant au vrai «Gronk», il a provoqué les rires des badauds avec ses danses hip-hop. À un certain moment, il a bu une cannette de bière que lui avait lancée un partisan tout en portant un tuque à l'effigie du Minion cyclope.

Les autorités policières n'ont pas donné d'estimations quant au nombre de spectateurs présents à ce défilé qui a couvert une distance d'environ 3 km. Elles ont cependant rapporté au moins une arrestation pour avoir consommé de l'alcool sur la voie publique.

PLUS:pc