NOUVELLES

Des «aigles à tête blanche» font leur nid à New York, du jamais vu depuis 100 ans

04/02/2015 05:30 EST | Actualisé 04/02/2015 05:38 EST
JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN via Getty Images
A Bald Eagle (pygargue à tête blanche) is pictured at the zoo of the French eastern city of Amneville, on June 5, 2012. AFP PHOTO / JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN (Photo credit should read JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN/AFP/GettyImages)

Un couple d'aigles à tête blanche, l'emblème national des Etats-Unis, a construit son nid à New York, du jamais vu depuis plus d'un siècle, a-t-on appris mercredi du groupe environnemental Société nationale Audubon.

Le couple de pygargues à tête blanche a été vu le mois dernier par le capitaine d'un remorqueur, transportant de quoi faire son nid en haut d'un embarcadère inutilisé, sur un îlot inhabité proche de Staten Island, l'île qui constitue l'un des cinq arrondissements de New York, a précisé Audubon.

Le groupe a précisé que c'était une "bonne nouvelle", après la quasi disparition de ces rapaces dans les années 50, attribuée à l'usage du pesticide DDT.

Il n'en restait à l'époque plus que 412 couples, en dehors de l'Alaska.

Le pygargue à tête blanche («aigle à tête blanche» est une dénomination populaire inexacte) avait été déclaré espèce menacée aux Etats-Unis en 1967, avant que le DDT y soit interdit en 1972.

La population a depuis augmenté régulièrement, et 173 couples ont leur nid dans l'Etat de New York, 2% de la population totale aux Etats-Unis.

Avec l'augmentation de la population, les pygargues devront aller plus loin chercher leur nourriture, et il est probable qu'ils se rapprocheront des villes. "Parce que leur nombre augmente, ce n'est probablement que le début", a estimé Bob DeCandido, un ornithologue du Bronx cité par Audubon.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Des animaux en voie de disparition