DIVERTISSEMENT

André Sauvé: bientôt un séjour prolongé en France (ENTREVUE)

04/02/2015 11:07 EST | Actualisé 04/02/2015 11:09 EST
Facebook

Entre deux représentations en sol québécois de sa tournée Être, André Sauvé multiplie présentement les allers et retours à Paris. Il foule régulièrement les planches du Théâtre de Dix Heures, géré par Juste pour rire, afin de prendre le pouls du public de là-bas. Son prochain voyage aura lieu en mars.

Son épopée française a débuté au printemps dernier et, déjà, la réponse du public est assez bonne pour que l’humoriste envisage un séjour prolongé dans l’Hexagone. À la fin de 2015, ou au début de 2016, il compte s’atteler encore plus sérieusement à son opération séduction chez nos cousins.

«Quand ma tournée ici va s’achever, c’est-à-dire, dans environ un an, on va traverser avec des valises plus chargées pour y rester un peu plus longtemps, de façon significative, a imagé André Sauvé. On est en train de faire nos plans. Il y a réellement un désir de percer là-bas.»

Aucune salle n’a encore été déterminée par son équipe pour sa série de prestations à long terme.

«Il y a des diffuseurs intéressés. On est en train de chercher un endroit pour, éventuellement, faire une première et tout ça», a noté André.

Or, que ses admirateurs se rassurent, le plus songé de nos comiques ne compte pas rompre les liens avec ses admirateurs d’ici.

«Je ne veux pas m’expatrier à tout jamais, au contraire. Ma maison, c’est ici, c’est certain! Il y a un temps où je devrai être plus présent là-bas, mais pas pour y demeurer. Je ne renie pas ma patrie. Mes racines sont ici!»

André Sauvé s’arrêtera de nouveau à Montréal, au Monument National, les 24 et 25 avril, et animera un Gala Juste pour rire, sous le thème de la gourmandise, l’été prochain.

LIRE AUSSI:

»«Deschampsons»: les artistes chantent Yvon Deschamps

»«Ti-Mé Show»: «C'est au-delà de mes espérances» - Claude Meunier (ENTREVUE)

Hommage à un mentor

C’est au lancement de l’album Deschampsons, mardi, qu’André Sauvé s’est confié au Huffington Post Québec. Sur cette compilation de chansons d’Yvon Deschamps revisitées par 14 artistes, André Sauvé joint sa voix à celle de François Pérusse et Pierre Verville; l’amusant trio entoure la chanteuse lyrique Marie-Nicole Lemieux sur le succès Les fesses. Sauvé, Pérusse et Verville ont évidemment eu un plaisir fou à enregistrer ce morceau mythique du répertoire de Deschamps.

Mais, surtout, en s’engageant dans ce projet, André Sauvé avait en quelque sorte le sentiment de redonner à son mentor, celui qui lui a ouvert la voie de l’humour. Car c’est Yvon Deschamps et sa femme, Judi Richards, qui ont remarqué pour la première fois André Sauvé au Festival Le Tremplin de Dégelis, en 2004.

«Yvon a été, pour moi, un bac passeur, qui m’a fait passer d’une rive à une autre et fait faire beaucoup de chemin, a expliqué André. J’ai une reconnaissance infinie envers Yvon et Judi. Ils m’ont ouvert à un nouvel aspect de moi-même, à une nouvelle carrière, et c’est grâce à eux que j’ai connu ce que je connais aujourd’hui. Ils m’ont fait avancer sur une petite distance, qui m’a ensuite propulsé beaucoup plus loin. Après qu’Yvon m’eût remis mon prix, il m’a présenté à son agent, et ç’a parti rapidement pour moi après. Les planètes se sont alignées. Donc, je leur dois beaucoup, beaucoup.»

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

11 spectacles d'humour à ne pas manquer en 2015