NOUVELLES

Achat d'actions : le CN doute de la démarche des maires de Québec et Lévis (VIDÉO)

04/02/2015 02:34 EST | Actualisé 04/02/2015 02:36 EST

Les villes de Québec et de Lévis n'étaient pas tenues d'acheter des actions du Canadien National (CN) afin de se prévaloir d'un droit de parole à la prochaine assemblée des actionnaires.

Régis Labeaume et Gilles Lehouillier ont annoncé, hier, leur intention de se présenter à l'assemblée annuelle de l'entreprise ferroviaire qui se tiendra à Memphis au Tennessee, le 21 avril, pour plaider le dossier du pont de Québec.

Québec et Lévis doivent respectivement acquérir pour 5000 $ et 2500 $ d'actions du CN cette semaine.

LIRE AUSSI:

» Pont de Québec : les maires de Québec et de Lévis deviennent actionnaires du CN (VIDÉO)

» Régis Labeaume trouve le CN «arrogant et méprisant» (VIDÉO)

» Les gouvernements avancent 100 millions $ et font appel au CN

» #PaintYourBridgeBill: des citoyens interpellent Bill Gates (VIDÉOS)

Or, selon le vice-président aux affaires juridiques du CN, Me Olivier Chouc, l'achat de parts de l'entreprise n'est pas essentiel pour avoir son mot à dire. « Les maires auraient pu facilement se présenter à cette assemblée sans être des actionnaires », affirme-t-il.

Il assure que les deux représentants de la région de Québec pourront « faire des propositions sur le plancher », mais selon lui, ce n'est pas la meilleure façon de procéder.

« Les actionnaires n'auront pas l'opportunité d'avoir pris connaissance de l'enjeu d'une manière détaillée et donc les chances de succès sont peut-être un peu mitigées », soutient Me Chouc.

Il est par ailleurs trop tard pour que les maires présentent une proposition soumise au vote. Ces motions devaient être envoyées avant le 12 décembre dernier.

Impact limité

L'impact de leur présence dans une assemblée aux États-Unis risque d'être limité, selon Daniel Thouin du Mouvement d'éducation et de défense des actionnaires. Il anticipe même un effet médiatique « minime ». « L'effet médiatique est très lointain parce que Memphis, ce n'est pas Ottawa, ce n'est pas Toronto, ce n'est pas le Québec », souligne-t-il.

Les maires de Québec et de Lévis ne s'étaient pas informés sur le lieu de la prochaine assemblée avant d'annoncer qu'ils s'y rendraient.

Pour voir le bulletin complet ou pour d’autres vidéos de l’émission Ça commence bien!, rendez-vous sur le site de V Télé.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Dix ponts terrifiants dans le monde