NOUVELLES

WestJet veut éviter de refiler les économies sur le carburant aux passagers

03/02/2015 08:06 EST | Actualisé 05/04/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Les passagers de WestJet qui espèrent voir les prix des billets d'avion diminuer en raison de la baisse des prix du carburant devront prendre leur mal en patience.

Le transporteur aérien a indiqué avoir l'intention de garder pour lui les économies sur le carburant tant que la demande restera forte.

«Notre plan n'est pas de refiler quoi que ce soit», a affirmé mardi le chef de la direction de WestJet, Gregg Saretsky, faisant remarquer que les marges du transporteur sont très petites. «Si la demande reste vigoureuse, nous allons poursuivre avec la stratégie de prix déjà en vigueur et nous profiterons de l'occasion pour améliorer notre rentabilité.»

Le carburant est la plus importante dépense des transporteurs aériens — elle représente environ 30 pour cent de leurs dépenses d'exploitation totales — et une importante baisse de prix peut avoir un impact positif substantiel sur leurs profits. Le prix au comptant du carburant a reculé de 28 pour cent à 65 cents le litre, en baisse par rapport à 90 cents le litre en 2014.

Selon l'analyste Walter Spracklin, de RBC Marchés des capitaux, les deux principales lignes aériennes canadiennes sont en vont vouloir profiter de la baisse des prix du carburant. Selon l'outil d'observation des prix des billets de RBC, les tarifs de base d'Air Canada ont progressé de 0,2 pour cent au cours du plus récent trimestre, tandis que ceux de WestJet ont grimpé de 1,6 pour cent.

Les lignes aériennes réduisent habituellement leurs tarifs lorsqu'ils cherchent à remplir les sièges de leurs avions et les gardent élevés lorsque la demande est vigoureuse.

Une augmentation de 11 pour cent de la capacité des concurrents pour les vols en direction des destinations vacances dans le Sud, par exemple, pourrait forcer WestJet à réduire ses tarifs pour stimuler la demande.

WestJet (TSX:WJA) a par ailleurs augmenté mardi son dividende trimestriel de 17 pour cent, à 14 cents par action, après avoir affiché pour le quatrième trimestre de son exercice 2014 un bénéfice en hausse de près de 34 pour cent par rapport à celui de l'an dernier.

Le bénéfice de WestJet a atteint 90,7 millions $, soit 70 cents par action, pour le trimestre clos le 31 décembre, en hausse par rapport à celui de 67,8 millions $, ou 52 cents par action, de la même période un an plus tôt.

Le chiffre d'affaires trimestriel a avancé de 7,3 pour cent à 994,4 millions $.

Pour l'ensemble de l'exercice, WestJet a gagné 284 millions $, ou 317,2 millions $ en excluant une perte tirée de la vente de 10 vieux avions Boeing 737. Les revenus annuels ont progressé de 8,7 pour cent à 3,98 milliards $.

Les revenus auxiliaires pour l'enregistrement des bagages, la réservation de sièges et les mises à niveau ont augmenté de 46 pour cent au cours du trimestre pour se chiffrer à 67 millions $, soit 13,89 $ par passager. Pour l'ensemble de l'exercice, les revenus auxiliaires ont gagné 31 pour cent à 216,5 millions $, ou 11,05 $ par passager.

WestJet a noté que les nouveaux frais de 25 $ pour les bagages enregistrés, imposés depuis octobre, avaient été mieux accueillis que prévu par les passagers.

L'action de WestJet a reculé mardi de 80 cents à la Bourse de Toronto, pour clôturer à 31,10 $.

PLUS:pc