NOUVELLES

Un Américain est reconnu coupable de «vengeance porno»

03/02/2015 11:24 EST | Actualisé 05/04/2015 05:12 EDT

SAN DIEGO - Un Américain de 28 ans a été reconnu coupable lundi d'avoir créé un site Web sur lequel des gens pouvaient mettre en ligne des photos compromettantes de leurs anciens conjoints — et d'avoir ensuite exigé des centaines de dollars à ces derniers pour faire disparaîtres les clichés osés.

Kevin Bollaert a notamment été reconnu coupable de vol d'identité et d'extorsion. Il est passible d'une peine de 20 ans de prison.

La condamnation de Bollaert par un tribunal de San Diego est possiblement la première à survenir dans un dossier de «vengeance porno» (revenge porn, en anglais), un terme qui est utilisé pour désigner la mise en ligne de photos compromettantes après une séparation.

Les procureurs affirment que Bollaert a permis, entre 2012 et 2013, la mise en ligne de plus de 10 000 images sur son site ugotposted.com, sans le consentement des personnes représentées. Le nom des victimes, la ville qu'elles habitaient et d'autres informations (comme un lien vers leur page Facebook) accompagnaient parfois les photos.

Bollaert gérait aussi le site changemyreputation.com, où les victimes devaient parfois débourser jusqu'à 350 $ pour faire effacer les images. Le stratagème aurait rapporté des dizaines de milliers de dollars à Bollaert.

Une victime a raconté au tribunal avoir été harcelée en ligne et répudiée par sa famille après la publication de photos osées qu'elle avait envoyées à un ancien petit ami.

PLUS:pc