NOUVELLES

Les délégués à l'OACI à Montréal recommandent un suivi des vols aux 15 minutes

03/02/2015 08:41 EST | Actualisé 03/02/2015 08:45 EST
Rahman Roslan via Getty Images
KUALA LUMPUR, MALAYSIA - JULY 21: An Ukranian man lights up candles during a candle light vigil for the victims of MH17 on July 21, 2014 in Kuala Lumpur, Malaysia. Malaysian Airlines flight MH17 was travelling from Amsterdam to Kuala Lumpur when it crashed killing all 298 on board including 80 children. The aircraft was allegedly shot down by a missile and investigations continue over the perpetrators of the attack. (Photo by Rahman Roslan/Getty Images)

Les pays membres de l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) ont recommandé l'adoption d'une nouvelle norme qui assurerait le suivi de tout avion commercial à toutes les 15 minutes.

La proposition a été annoncée, mardi, alors que plus de 850 participants étaient réunis dans le cadre d'une conférence de haut niveau sur la sécurité au siège social de l'OACI à Montréal.

Le président du conseil de l'OACI, Olumuyiwa Benard Aliu, a affirmé que cette nouvelle norme serait «un premier pas important» pour les bases d'un système mondial de suivi des vols.

Il a dit s'attendre à ce que la nouvelle norme puisse être adoptée dès l'automne prochain.

Il s'agit de l'une des multiples recommandations formulées par un groupe de travail constitué par l'Association internationale du transport aérien l'an dernier.

Le groupe a été créé après l'écrasement du vol MH370 de Malaysia Airlines, le 17 mars 2014, alors que l'appareil se dirigeait de Kuala Lumpur à Pékin avec 239 personnes à bord. L'événement a été officiellement déclaré un accident la semaine dernière.

Le rapport recommandait d'identifier la position d'un appareil au moins toutes les 15 minutes.

Actuellement, la vaste majorité des vols commerciaux font l'objet d'un suivi constant, mais il y a des failles dans certaines régions du monde.

La conférence sur la sécurité de l'OACI discute des moyens d'améliorer le suivi général des appareils et de mieux partager les informations sur les zones de conflit.

Le chef de l'aviation civile de la Malaisie a fait valoir mardi que le suivi en temps réel était une priorité et devrait faire l'objet de procédures accélérées par l'organisation internationale.

Une proposition en ce sens, présentée à la conférence par NAV Canada, prévoit l'utilisation de satellites avec un centre de contrôle établi en Irlande.

Larry Lachance, un dirigeant de NAV Canada, a affirmé que le service utiliserait une technologie et des satellites existants pour surveiller les avions commerciaux "en temps réel, en outre au-dessus des océans, des régions polaires et d'autres endroits isolés".

Également mardi, des membres ont soutenu le développement d'un prototype de système en ligne pour avertir les avions commerciaux de risques potentiels dans des zones de conflit.

La conférence de l'OACI se poursuit mercredi.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Écrasement du vol MH17 de Malaysia Airlines en Ukraine