NOUVELLES

Fier de ses Recettes pompettes, Éric Salvail s'improvise cuistot

03/02/2015 12:58 EST | Actualisé 05/04/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Un segment de «Recettes pompettes» présenté dans le cadre du talk-show «En mode Salvail» est particulièrement apprécié des téléspectateurs. Le bouillonnant animateur a donc eu l'idée d'en faire une émission de 30 minutes réservée aux plus de 13 ans.

Vtélé n'a donc pas hésité à aller de l'avant et inscrit à l'horaire du lundi 9 février, 20h30, cette nouvelle série où les artistes, parmi les plus influents, n'attendent pas les invitations et manifestent même leur désir d'en faire partie. Le première, Lise Dion, doit relever le défi de préparer, avec l'aide d'Éric bien sûr, une tarte aux fruits tout en enfilant des «shooters» de vodka, histoire de se faire plaisir et d'ajouter quelques degrés de difficultés à la recette. Alors qu'on pourrait en douter, disons que la tarte est conforme au modèle proposé… Reste à y goûter!

Au cours des prochaines semaines, ce sera au tour de Guylaine Tremblay (Pad Thaï), Louis-José Houde (lasagne bolognaise), Mario Tessier (soufflé au chocolat), Xavier Dolan (pâté chinois de canard confit et maïs caramélisé), ainsi que Louis Morissette, Charles Lafortune, Pierre Hébert et Philippe Laprise, de tenter de déjouer l'enjeu alcoolisé.

Carnivores mais à quel prix?

Le documentaire «LoveMEATender» fait le point sur la face cachée de la production de viande pour les urbains que nous sommes. André Pochon, sympathique agriculteur belge à la retraite, tient des propos qui font réfléchir en ces temps de changements climatiques importants.

D'entrée de jeu, on apprend que neuf milliards d'individus piétineront la planète en 2050. Si les populations continuent à consommer la viande au même rythme qu'aujourd'hui, il faudra 36 milliards d'animaux d'élevage pour répondre à la demande. Et qui dit animaux, dit épuisement des ressources naturelles, pollution, réchauffement climatique. Notre guide précise que le lisier des fermes qu'on peut qualifier d'industries est si envahissant qu'on ne sait plus où en disposer, sans parler de l'espace restreint où sont confinés dorénavant les animaux, question de rentabiliser la production.

D'où l'évidence de repenser notre façon de nous alimenter tant pour la santé de la planète que pour la nôtre. Mal manger peut aussi sous-entendre «trop manger» si on en juge par le nombre de personnes obèses qui représentent le quart de la population canadienne. Aux «Grands Documentaires» de Télé-Québec, le lundi 9 février, 20h.

Autopsie des subtilités judiciaires

Inspiré par les verdicts de procès très médiatisés qui soulèvent parfois l'incompréhension du commun des mortels, Jean-Luc Mongrain a réalisé «Coupable ou malade», un documentaire de deux heures qui tente d'expliquer comment, par exemple, le geste d'un meurtrier qui semble confirmer sa culpabilité peut être interprété, au final, comme le fait d'un malade. Il rencontre des psychiatres, dont l'éminent neuropsychiatre Boris Cyrulnik, des spécialistes en neurosciences, des familles touchées et des personnes atteintes de troubles mentaux. Au Canal D, ce dimanche, 19h.

Si l'étoile de Mel Gibson brille dans le coeur de ses admiratrices, il semble que le populaire acteur affiche un côté plutôt sombre hors caméras. À MusiMax, on présente à «Scandales à Hollywood» des passages captés lors de réactions de colère démesurée de l'acteur, adepte de l'alcool. Son comportement laisse croire qu'il est porteur d'une rage infinie que les cris et les insultes ne parviennent pas à calmer. On croit que l'éducation très stricte qu'il a reçue serait une explication à ses opinions homophobes, racistes et antisémites. Le jeudi 12 février, 21h.

En Russie, on traque les homosexuels. Si Vladimir, 17 ans, assume son homosexualité, ses compagnons de classe, eux, le harcèlent chaque jour, et vont même jusqu'à le blesser. Le jeune homme ne peut absolument pas compter sur le secours de la directrice de l'école qui a tôt fait de l'accuser de les avoir provoqués. Il ne peut faire rapport à la police parce qu'on n'enregistrera pas ses plaintes. Donc, Vladimir, encouragé par sa famille à cacher son penchant, s'y refuse et n'espère que mettre la main sur son diplôme pour ensuite aller faire sa vie ailleurs. À RDI, «Chasse aux homosexuels» expose le triste sort qu'on leur réserve, le mercredi 11 février, 20h.

À RADIO-CANADA: à «Second Regard», on se penche sur le sens à donner à la vie qui se présente après avoir subi un accident ou une maladie qui change la donne, ce dimanche, 13h30. À «19-2», Ben (Claude Legault) et Nick (Réal Bossé) rencontrent la fille (Marie-Ève Milot) du sergent Houle, une visite qu'ils n'attendaient pas, le mercredi 11 février, 21h.

À TVA: rien ne va plus entre Sacha (Sylvie De Morais) et Quentin (Richard Robitaille). Elle se réfugie chez Geoffroy (Pascal Darilus) avec le bébé, dans «Yamaska», le lundi 9 février, 20h.

À TV5: pour ses 50 ans de carrière, Salvatore Adamo nous offre les plus grands succès de Gilbert Bécaud, tels que «Je reviens te chercher», «Et maintenant», «C'est en septembre» et combien d'autres. Pour l'accompagner: Julien Clerc, Serge Lama, Calogero, Hélène Segara, Roch Voisine et d'autres encore auxquels s'ajoutent Kitty et Emily Bécaud, l'épouse et la fille de «Monsieur 100 000 volts». «Le Grand Show / Adamo chante Bécaud», ce samedi, 20h. Stéphane Bern nous fait redécouvrir la vie de Maria Callas, la diva de renommée mondiale, qui a brûlé du feu de la passion pour l'armateur grec Aristote Onassis, et qui a connu une fin de vie dans une complète solitude. À «Secrets d'histoire / Gloire et douleurs de Maria Callas», le lundi 9 février, 20h55.

À RDI: aux «Grands Reportages / La droite religieuse au Canada», le mardi 10 février, 20h, on découvre un Stephen Harper religieux. De foi chrétienne évangéliste, Preston Manning fut son mentor spirituel et politique. On attribue au fait qu'il ait supprimé des programmes scientifiques un lien en droite ligne avec sa croyance accordant une pleine confiance à la nature qui subit les émanations des décisions divines.

À MOI&cie: Mélanie Joly, qui s'est fait connaître lors des dernières élections municipales en 2013, trace un bilan quand même lucide de son échec à Mitsou. La jeune avocate et entrepreneure conçoit avoir eu un mauvais départ mais ne renonce pas à vouloir améliorer le monde qui l'entoure tout en demeurant fidèle à ses valeurs. «Dis-moi», le jeudi 12 février, 21h30.

PLUS:pc