NOUVELLES

Bangladesh: un autobus est la cible d'une attaque; au moins 7 personnes ont péri

03/02/2015 04:06 EST | Actualisé 05/04/2015 05:12 EDT

DHAKA, Bangladesh - Des bombes incendiaires ont été lancées dans un autobus bondé circulant sur une autoroute du Bangladesh tôt mardi, ce qui a entraîné la mort d'au moins sept personnes en plus d'en blesser 16 autres.

Cette attaque est survenue avant l'aube durant une grève nationale de trois jours qui avait été réclamée par l'opposition.

Elle a été perpétrée alors que le bus circulait en direction de la capitale, Dhaka, selon un responsable de la police de Comilla, le district où le drame s'est produit.

Ce dernier a accusé les militants de l'opposition d'avoir été à l'origine de ce coup d'éclat, mais ils ont rapidement soutenu qu'ils n'avaient rien à se reprocher.

Les blessés ont été hospitalisés, principalement pour être traités pour des brûlures.

Des attaques ayant un fondement politique ont tué au moins 53 personnes depuis le début janvier.

À ce moment, une coalition menée par l'ancien premier ministre Khaleda Zia avait exigé la tenue d'un blocus du transport à l'échelle du pays pour forcer le chef du gouvernement Sheikh Hasina à démissionner.

Ces deux politiciens se livrent une bataille sans merci pour s'assurer du contrôle du pouvoir dans ce pays du sud de l'Asie.

Les autorités blâment l'opposition pour le bain de sang survenu depuis le mois dernier. De leur côté, Khaleda Zia et ses alliés nient toute implication.

Contrairement à plusieurs véhicules circulant sur des artères majeures depuis le début du blocus, l'autobus venant d'être attaqué ne disposait pas d'une escorte offerte par la police ou les forces paramilitaires.

PLUS:pc