NOUVELLES

Une course à pied trop vigoureuse pourrait être dangereuse pour la santé

02/02/2015 03:58 EST | Actualisé 04/04/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Le jogging est meilleur pour la santé lorsqu'il est pratiqué avec modération, prévient une étude publiée lundi par le Journal of the American College of Cardiology.

Les chercheurs ont suivi, pendant 12 ans, 1098 joggeurs danois et 413 personnes en santé mais sédentaires.

Courir entre 1 et 2,4 heures par semaine était associé à un faible risque de mortalité, et la fréquence optimale de jogging ne dépassait pas trois fois par semaine.

Règle générale, les taux de mortalité les plus faibles ont été observés chez ceux qui couraient à un rythme lent ou modéré, tandis que les coureurs rapides avaient essentiellement le même taux de mortalité que les sujets sédentaires.

Les coureurs avaient aussi tendance à être plus jeunes, à avoir une pression artérielle et un indice de masse corporelle plus faible, et ils étaient moins susceptibles de fumer ou de souffrir de diabète.

Le chercheur danois Peter Schnohr a souligné qu'une course lente correspondait à un exercice physique vigoureux et qu'une course rapide correspondait à un exercice physique très vigoureux. Sur une échelle de plusieurs décennies, ajoute-t-il, une telle intensité d'exercice est possiblement dangereuse pour la santé, surtout pour le système cardiovasculaire.

Ce n'est pas la première fois qu'une étude démontre qu'une activité physique plus que modérée est potentiellement plus nocive que bénéfique pour la santé.

M. Schnohr croit qu'il y a possiblement une limite supérieure d'exercice à ne pas dépasser pour protéger la santé. Si le but est de réduire le risque de mortalité et d'améliorer l'espérance de vie, le jogging quelques fois par semaine à un rythme modéré est une bonne stratégie, a-t-il dit. Tout exercice supplémentaire serait non seulement inutile, mais possiblement dangereux, conclut-il.

PLUS:pc