NOUVELLES

Syrie: des raids du régime font plus de 40 morts dans des secteurs rebelles

02/02/2015 04:47 EST | Actualisé 04/04/2015 05:12 EDT

BEYROUTH - Des bombardements aériens du régime syrien sur des secteurs contrôlés par les rebelles ont fait plus de 40 morts lundi, selon des militants.

À Jassem, dans la province de Deraa (sud), au moins 12 personnes ont été tuées et 25 autres blessées durant les raids, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH), basé en Grande-Bretagne. Un militant de l'opposition dans la région, Ahmad al-Masalmed, estime plutôt le bilan à 14 morts, dont quatre enfants et deux femmes.

Le village de Jassem est le théâtre de bombardements aériens et de combats entre les forces du régime et les rebelles presque chaque jour. Le mois dernier, les rebelles ont capturé une base militaire majeure au cours d'une offensive.

L'OSDH, qui s'appuie sur un réseau de militants sur le terrain, affirme que d'autres frappes ont eu lieu dans la province d’Idleb (nord) ainsi que dans les villes d'Alep et de Douma, près de Damas. L'Observatoire dit que dans certains cas, les forces gouvernementales ont lancé des bombes rudimentaires partir d'hélicoptères.

D'autres organisations locales ont fait état de bombardements aériens, mais leur bilan humain est différent. Les disparités dans le nombre de morts et de blessés sont communes pour ce type d'attaques.

Lundi, des militants ont également rapporté qu'un groupe prorégime connu sous le nom de Mouvement national de résistance avait abattu un homme accusé d'espionner pour le compte d'Israël. Ahmad al-Masalmed a expliqué que cet homme était un transfuge de l'armée syrienne originaire de la province d'Hama qui a récemment été blessé au cours d'une bataille contre les forces du gouvernement et ensuite détenu. M. al-Masalmed dit qu'il a été tué samedi dans la province de Deraa.

Selon l'ONU, le conflit syrien a fait plus de 222 000 morts depuis le début de l'insurrection, en mars 2011.

PLUS:pc