NOUVELLES

L'IAAF dit que la vague de cas de dopage démontre la rigueur de son programme

02/02/2015 11:02 EST | Actualisé 04/04/2015 05:12 EDT

MONACO, Monaco - La vague de cas de dopage parmi les athlètes russes montre la «rigueur» du programme antidopage de ce sport à l'heure où l'athlétisme est sous le choc d'une série de scandales, a déclaré l'IAAF.

Jusqu'à présent cette année, des suspensions pour dopage ont été imposées à sept médaillés russes à de grands championnats, dont quatre champions olympiques.

Vendredi, la championne olympique du 3000 mètres steeple Yulia Zaripova et l'ancienne championne du monde de l'heptathlon Tatyana Chernova ont été suspendues.

La Fédération internationale d'athétisme (IAAF) a précisé dans un communiqué que ces deux cas constituent «la dernière illustration de la rigueur du programme antidopage de l'IAAF.»

L'IAAF a ajouté que plus de 40 «athlètes de l'élite» ont été sanctionnés en fonction de profils anormaux de leur passeport biologique.

Le programme, mis en place en 2009, suit les paramètres sanguins d'un athlète afin de découvrir les signes de dopage. Le mois dernier, l'IAAF a révélé que 23 des 37 infractions au passeport biologique avait été décernées à des athlètes russes.

Zaripova faisait partie des athlètes sanctionnés et elle fait maintenant face à la possibilité d'être dépouillée de sa médaille d'or remportée lors des Jeux olympiques de 2012. Chernova a été prise lorsqu'on a retesté un échantillon des championnats du monde de 2009. Elle a été suspendue deux ans et ses résultats ont été annulés deux autres années.

Auparavant, cinq marcheurs athlétiques russes — dont trois médaillés d'or olympiques — ont reçu des suspensions allant de trois ans et deux mois à une interdiction à vie. Ils s'exposent à être dépouillés d'un total de cinq médailles d'or aux championnats du monde.

PLUS:pc