NOUVELLES

Le PM tunisien présente un deuxième gouvernement en autant de semaines

02/02/2015 12:46 EST | Actualisé 04/04/2015 05:12 EDT

TUNIS, Tunisie - Le premier ministre tunisien a présenté lundi un deuxième gouvernement en autant de semaines, cette fois en incluant davantage de partis et en offrant une place symbolique aux islamistes.

Le cabinet proposé le 23 janvier par le premier ministre Habib Essid était composé de seulement deux partis qui, ensemble, disposaient de tout juste assez de sièges pour survivre à un vote de confiance. Il a maintenant été élargi à cinq partis, dont la puissante formation islamiste Ennahda.

Le parti nationaliste Nida Tunis de M. Essid a remporté le plus de sièges lors des élections d'octobre, notamment en promettant de défaire les islamistes.

M. Essid a offert au porte-parole d'Ennahda, Ziad Ladhari, le poste de ministre de l'Emploi. La coalition regroupe aussi l'Union patriotique libre et le parti libéral Afek Tounès, qui reçoivent chacun trois ministères.

Le gouvernement devrait survivre à un vote de confiance au Parlement mercredi. L'opposition est formée du Front populaire, un parti de gauche, et de plusieurs partis très petits.

La coalition demeurera toutefois très fragile, puisque plusieurs de ses membres rejettaient tout d'abord tout rôle pour les islamistes et que les partisans des islamistes sont en colère de n'avoir reçu qu'un seul ministère.

La Tunisie est le seul pays où la transition vers la démocratie semble avoir une chance de réussir, après le printemps arabe de 2011.

PLUS:pc