NOUVELLES

Égypte: 183 personnes sont condamnées à mort pour le meurtre de 15 policiers

02/02/2015 08:11 EST | Actualisé 04/04/2015 05:12 EDT

LE CAIRE, Égypte - Un tribunal égyptien a condamné 183 personnes à mort lundi, en lien avec les meurtres de 15 policiers lors des violences qui ont suivi la chute du président islamiste Mohammed Morsi en 2013.

Le verdict de lundi a été prononcé au terme d'un des nombreux procès de masse organisés en Égypte et qui provoquent une controverse internationale, alors que des centaines d'accusés ont été reconnus coupables d'accusations similaires.

Plusieurs des condamnations à mort ont éventuellement été renversées en appel, et un juge a même été destitué.

Les suspects dans le procès de lundi avaient été arrêtés pour avoir attaqué un commissariat de police dans le village de Kirdasah, près du Caire. Les assaillants avaient tué plusieurs policiers, avant de mutiler les corps.

L'incident s'était produit après que les forces de l'ordre aient attaqué deux manifestations pro-Morsi en août 2013, faisant des centaines de morts.

Par ailleurs, le président égyptien Abdel-Fattah el-Sissi a qualifiée de «martyr» la manifestante de 32 ans abattue par la police le 24 janvier. Des images diffusées sur les médias sociaux montrent des policiers tirant à bout portant sur Shaimaa el-Sabbagh. Le président a aussi demandé au ministre de l'Intérieur de faire toute la lumière sur cet incident. Le gouvernement de M. el-Sissi est de plus en plus critiqué pour ses politiques répressives et autoritaires.

PLUS:pc