DIVERTISSEMENT

Dix spectacles à voir en février (VIDÉOS)

02/02/2015 10:28 EST | Actualisé 02/02/2015 10:35 EST
miappv via Getty Images

Il y a deux tendances lourdes dans la grille de spectacles du mois de février: le retour d’un nombre considérable de vedettes anglo-saxonnes qui ont fait leur marque durant les années 1980 et une foule de premières d’artistes francophones.

Après la relative accalmie de janvier dans les salles, l’activité reprend de plus belle. Et, contrairement à ce que chante Vincent Vallières dans Février, le mois le plus court de l’année n’est pas un « maudit mois malfaisant », mais un mois chantant et dansant.

Billy Idol - 3 février au Métropolis:

Mine de rien, le petit punk issu du groupe Generation X à la fin des années 1970 a survécu à tous les courants musicaux et a conservé ses abdominaux d’acier, qu’il exhibe encore à 59 ans. Son disque paru à l’automne (Kings and queens of the underground) s’est hissé au cinquième rang du palmarès des disques alternatifs du Billboard, ce qui ne s’était pas produit depuis une éternité. Et on sait qu’il va interpréter tous ses hymnes des années 1980 (Rebel yell, Dancing with myself, Flesh for fantasy). Également à Toronto (4 février, Massey Hall) et à Vancouver (12 février, Théâtre Queen Elizabeth).

Fleetwood Mac - 5 février au Centre Bell

L’album Fleetwood Mac, deuxième du nom, est paru en 1975, sept ans après le premier. Il s’agissait surtout du premier disque où Lindsey Buckingham et Stevie Nicks se joignaient à Mick Fleetwood, à John McVie et à Christine McVie. L’année 2015 est donc celle du 40e anniversaire de l’album qui nous a donné Monday morning, Landslide et Rhiannon. Quant à la tournée On with the show, elle réunit les cinq membres d’il y a quatre décennies, avec le retour de Christine McVie qui avait quitté le groupe en 1998. Plein de bonnes raisons d’aller souffler les bougies avec eux. Également à Toronto (3 février, Centre Air Canada).

Father John Misty - 16 février au Théâtre Corona Virgin Mobile

Depuis qu’il a délaissé Fleet Foxes pour devenir l’artiste nommé Father John Misty, Josh Tillman est devenu un personnage qui semble tout droit sorti des années 1970, humour corrosif en sus. Après un passage remarqué au festival Osheaga l’été dernier, il revient nous présenter les compositions du disque I love you, honeybear, qui sortira le 10 février. On peut écouter l’album en continu sur son site web. Également à Toronto (18, Danforth Music Hall).

Christine and the Queens - 19 février au Métropolis

Ne vous fiez pas au nom anglais, ce groupe provient de France. Ne vous fiez pas à la notion de groupe, il s’agit en réalité d’une seule et unique personne. Ne vous fiez pas au prénom de Christine, elle se nomme en réalité Héloïse Letissier. Mais fiez-vous à nous : il s’agit de l’une des révélations musicales dans l’Hexagone ces dernières années.

The Tragically Hip - 20 février au Centre Bell

La bande à Gordon Downie a mis en marché 10 albums de matériel original, un disque de spectacle et une compilation monstre de 1987 à 2005. Depuis? Seulement trois disques. Et pourtant, The Tragically Hip peut encore justifier une tournée d’arénas, tant le groupe a des succès à profusion au sein de son catalogue. La prestation incendiaire livrée au festival Osheaga en 2011 justifie amplement son retour dans l’amphithéâtre du Tricolore. Également à Vancouver (6, Centre Rogers), à Calgary (9, Scotiabank Saddledome), à Edmonton (12, Rexall Place) et à Toronto (19, Centre Air Canada).

Daran - 20 février au Gesù

Français ami du Québec depuis toujours, Jean-Jacques Daran vit sur notre continent depuis des années, et c’est désormais de notre côté de l’Atlantique qu’il produit ses albums, tel l’excellent et épuré Le monde perdu, paru en octobre. C’est maintenant le temps de découvrir les nouvelles chansons sur scène lors de la première montréalaise et ailleurs au Québec. Également à Sainte-Thérèse (7, Petite église), à Trois-Rivières (10, Gambrinus), Québec (27, Petit Champlain) et à Carleton-sur-Mer (28, Quai des arts).

Bryan Adams - 23 et 27 février au Centre Bell

Les adolescents et les jeunes adultes amateurs de rock en 1985 n’ont pu échapper aux titres tels que Run to you, Summer of 69, Heaven, Somebody et Kids wanna rock, qui ont déferlé sur les ondes radiophoniques à cette époque. Tous ces succès sont issus de Reckless, le disque qui a fait du Canadien une vedette internationale il y a 30 ans, cette année. Adams célèbre cet anniversaire avec une tournée d’importance. Également à Halifax (18, Centre Scotiabank), à Ottawa (20, Centre Canadian Tire), à Kingston (21, Centre Rogers K-Rock), à London (24, Budweiser Gardens), à Hamilton (26, Centre First Ontario) et à Toronto (28, Centre Air Canada).

Mara Tremblay - 24 février au Club Soda

Son nouvel album lancé à l’automne se nomme À la manière des anges. On pourrait dire à la manière de Mara, tant chacune de ses nouvelles parutions nous présente l’auteur-compositrice sous un jour différent et avec des enveloppes sonores riches et étoffées. Première montréalaise. Autres spectacles : Jonquière (6, Café-théâtre Côté-cour), Saint-Prime (7, Vieux couvent), Saint-Adolphe d’Howard (14, L’ange vagabond) et Lavaltrie (28, Café culturel de la Chasse-Galerie).

Marie-Pierre Arthur - 26 février au Club Soda

Après le succès de Aux alentours (2012), qui confirmait qu’elle était l’une des jeunes plumes musicales féminines avec lesquelles il faudrait compter à l’avenir, Marie-Pierre Arthur lance le 16 février Si l’aurore, dont nous pourrons découvrir illico les compositions sur les planches dans une salle près de chez nous au Québec. Autres spectacles : Sherbrooke (21, Boquébière), Gatineau (25, Salle Jean-Despréz), Québec (27, Impérial de Québec) et Jonquière (28, Café-théâtre Côté-Cour).

Stephan Eicher - 28 février au Théâtre Maisonneuve

À quand remonte le dernier passage de Stephan Eicher en salle à Montréal? Sauf erreur, aux FrancoFolies de 2008. Personnellement, mon dernier souvenir du Suisse remonte à un magnifique spectacle vu au Spectrum durant les FrancoFolies… de 1999. Excellente occasion de faire du rattrapage et de découvrir les nouvelles compositions de L’envolée dans ce spectacle de clôture du festival Montréal en lumière.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

15 albums québécois dans la mire en 2015