NOUVELLES

Deux bronzes auraient finalement redécouvert leur père: Michel-Ange

02/02/2015 04:38 EST | Actualisé 04/04/2015 05:12 EDT

LONDRES - Deux bronzes jadis attribués à Michel-Ange mais dont la paternité a ensuite été contestée sont peut-être finalement l'oeuvre du grand maître de la Renaissance, croient maintenant des experts britanniques.

Les deux nus masculins chevauchant des panthères auraient été sculptés par l'artiste italien après qu'il a complété son David, et juste avant de s'atteler à son oeuvre monumentale, la voûte de la chapelle Sixtine, au Vatican, croient des experts du musée Fitzwilliam et de l'université Cambridge.

Dans un communiqué, le musée Fitzwilliam a soutenu lundi que si cette paternité est avérée, il s'agira des deux seuls bronzes de Michel-Ange encore existants dans le monde.

Les deux sculptures avaient d'abord été attribuées à Michel-Ange lorsqu'elles ont fait leur apparition dans la collection d'Adolphe de Rothschild, au 19e siècle. Mais l'attribution de ces oeuvres non signées a ensuite été niée.

Des spécialistes ont réexaminé les sculptures après leur présentation lors d'une exposition de bronzes organisée en 2012 par l'Académie royale des beaux-arts.

PLUS:pc