NOUVELLES

Des centaines de personnes sont évacuées du Parlement européen, en Belgique

02/02/2015 12:28 EST | Actualisé 04/04/2015 05:12 EDT

BRUXELLES - La police belge a évacué lundi des centaines de personnes du Parlement européen avant de fouiller une voiture à la recherche d'explosifs.

Le propriétaire du véhicule — un homme portant des vêtements de camouflage et qui, selon les autorités, avait un comportement étrange — a ensuite été arrêté.

Quatre édifices administratifs du Parlement européen et le centre des visiteurs, au coeurs de Bruxelles, ont été évacué par mesure de précaution pendant que le véhicule était fouillé.

Les policiers ont trouvé une arme à feu et une tronçonneuse dans la voiture, mais pas d'explosifs, selon le bureau du procureur public.

Le suspect serait un Slovaque âgé d'une trentaine d'années. L'homme aurait demandé à rencontrer le président du Parlement.

Environ 500 personnes qui avaient été évacuées ont pu rentrer au travail vers 13 h.

La Belgique est sur un pied d'alerte depuis les attaques terroristes de Paris, du 7 au 9 janvier, et une série de perquisitions policières en France et en Belgique le mois dernier.

Par ailleurs, un ancien rebelle syrien qui a lutté contre le régime de Bachar el-Assad devra répondre d'accusations de crimes de guerre en Suède. L'homme de 28 ans aurait rejoint les rangs de l'Armée syrienne libre en 2012. Il aurait maltraité un soldat gouvernemental et mis en ligne des images de son agression.

PLUS:pc