NOUVELLES

Une murale d'un baiser entre garçons divise une école au nord-ouest d'Edmonton

01/02/2015 10:34 EST | Actualisé 01/02/2015 10:34 EST
Radio-Canada.ca

La direction d'une école au nord-ouest d'Edmonton étudie l'avenir d'une peinture murale qui montre deux garçons en train de s'embrasser.

Le directeur et le professeur d'art de l'école secondaire d'Onoway avaient approuvé la peinture avant qu'elle soit peinte il y a une semaine dans un couloir. Toutefois, l'école a rapidement reçu des plaintes.

Jeudi, un babillard cachait l'œuvre. Des élèves ont arraché le babillard le même jour. Comme il y avait congé vendredi, la peinture reste donc bien visible, mais la direction n'a pas décidé si elle le sera encore lundi.

Le directeur, James Trodden, admet que sa direction aurait dû réfléchir à « l'ensemble de la situation », car l'école interdit aux élèves de s'embrasser dans les couloirs. « De nombreuses questions se posent, dit-il : qu'est-ce qui est convenable? Est-ce que ça devrait se trouver dans une école? Devrait-on permettre de s'embrasser dans notre école? Devrait-on permettre aux couples du même sexe d'avoir une image de gens qui s'embrassent? »

L'étudiante qui a conçu la murale, Kaela Wilton, dit qu'elle voulait appuyer les élèves gais, ou ceux qui craignent de « sortir du placard ». L'adolescente de 16 ans souligne que des gens s'embrassent naturellement dans la rue. « Si cette peinture a tant d'impact, c'est parce que sont deux hommes qui s'embrassent et nous ne sommes pas habitués à ça », croit-elle.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter

INOLTRE SU HUFFPOST

Pays où l'homosexualité est passible de la peine de mort