NOUVELLES

Rory McIlroy remporte la classique de Dubaï avec une avance de trois coups

01/02/2015 01:59 EST | Actualisé 03/04/2015 05:12 EDT

DUBAI, Émirats arabes unis - Rory McIlroy s'est assuré son deuxième titre en six ans à la classique de Dubaï, à la faveur d'une carte finale de 70 qui lui a permis d'inscrire une victoire par trois coups.

L'Irlandais du Nord a complété les quatre rondes avec un total de 266, 22 coups sous la normale, égalant la meilleure performance de l'histoire du tournoi, établie par Stephen Gallacher en 2013 et Thomas Bjorn en 2001.

McIlroy, no 1 mondial, dont sa victoire en 2009 à Dubaï avait été sa première chez les professionnels, a réussi seulement trois oiselets, dimanche, mais il a su limiter ses erreurs. Son seul boguey est survenu au septième trou, une normale-3, sur le parcours Majlis du club de golf des Émirats.

«Je voulais juste garder ma balle en jeu, ne pas faire d'erreurs et essayer de récolter quelques oiselets quand je le pouvais sur des normales-5, a expliqué McIlroy.

«J'ai fait ce que je devais faire. Ce n'est pas ma meilleure ronde de l'année mais j'ai fait le travail et c'est tout ce qui importe.»

Le Suédois Alexander Noren, qui effectue son retour au jeu après qu'une blessure au poignet l'ait limité à deux tournois en 2014, a calé huit oiselets pour signer une carte de 65, ce qui lui a permis de terminer au deuxième rang à 269.

«Je n'ai même jamais songé à la victoire. Rory joue tellement bien», a confié Noren, qui a commencé l'année au 654e rang mondial.

Le champion en titre Gallacher a complété le tournoi avec une ronde de 69 et l'Écossais se classe troisième à 272.

On a eu droit à une quintuple égalité en quatrième position à 273 avec l'Allemand Martin Kaymer (64), le Français Gary Stal (68), l'Autrichien Bernd Wiesberger (70), l'Anglais Andy Sullivan (70) et le Danois Morten Orum Madsen (73).

PLUS:pc