DIVERTISSEMENT

Evelyne Brochu: Dans la langue de Shakespeare

01/02/2015 06:46 EST | Actualisé 01/02/2015 06:46 EST
Jemal Countess via Getty Images
TORONTO, ON - SEPTEMBER 09: Actress Evelyne Brochu arrives at the Entertainment One Celebrates 29 Films At TIFF during the 2013 Toronto International Film Festival at The Roundhouse on September 9, 2013 in Toronto, Canada. (Photo by Jemal Countess/Getty Images)

Evelyne Brochu multiplie les engagements du côté anglophone depuis quelques mois. En plus de tourner présentement, à Toronto, la troisième saison de la série Orphan Black, dans laquelle elle interprète la scientifique Delphine Cormier, la jeune femme blonde a décroché un rôle dans X Company, un drame d’aventure campé à l’époque de la Deuxième Guerre mondiale, filmé à Budapest, l’été dernier.

«Je n’ai pas l’intention de faire le passage en anglais pour ne plus jamais revenir, nuance Evelyne. La scène cinématographique québécoise est bouillonnante, excitante, impressionnante, inspirante, et je n’aurais pas envie de quitter ça. Alors, je fais les deux.»

«Après Café de Flore, Marc Hamou, qui est le manager de Marc-André Grondin et Jay Baruchel, m’a approchée et, à partir de là, les choses ont débloqué en anglais, raconte la comédienne. Je suis très contente, parce que ça m’ouvre à d’autres horizons, à d’autres façons de travailler. Dans X Company, je travaille avec des artistes britanniques, allemands, hongrois, français… Je vais chercher un bouillonnement différent, là-dedans. Je me trouve très chanceuse de pouvoir swinguer des deux bords! (rires)»

Or, ce qui motive Evelyne Brochu avant tout, ce sont les belles rencontres et les scénarios intéressants, et non une ambition démesurée.

«Il y avait une volonté de travailler à l’étranger, mais pas à tout prix. Je n’ai jamais été dans une quête, à la poursuite d’un objectif précis. Moi, je veux faire du bon travail dans de bons projets. Quand les portes s’ouvrent, on y va!»

La troisième saison d’Orphan Black sera en ondes sur la chaîne canadienne Space et aux États-Unis, sur BBC America, au printemps, puis reprise par CTV. X Company prendra l’antenne de CBC le mercredi 18 février, à 21h.

Et la France?

Preuve de sa loyauté envers ses collègues et le public québécois, Evelyne Brochu avait pris la peine de se déplacer, la semaine dernière, au dévoilement des finalistes de la 17e Soirée des Jutra, qui se tiendra le 15 mars.

Nommée dans la catégorie Meilleure actrice de soutien pour son personnage de Sarah dans Tom à la ferme, de Xavier Dolan, Evelyne s’estime chanceuse d’avoir pu contribuer à une œuvre aussi forte, qui s’inscrit dans ce qui s’avère l’année professionnelle la plus marquante de Dolan à ce jour. Rappelons que Tom à la ferme est l’adaptation de la pièce du même titre de Michel Marc Bouchard.

«J’ai des souvenirs de grands moments de joie avec Tom à la ferme, se remémore l’actrice. J’avais d’abord joué cette histoire au théâtre, et j’ai eu l’impression de porter quelque chose de très large et de l’emmener à sa version, disons, essentielle, en la reprenant au cinéma.»

«Travailler avec Xavier, c’est extraordinaire, il diffuse son génie, il élève tout le monde dans chacun des départements (de création du film). J’ai aussi eu la chance de partager des scènes avec lui, et c’a été un énorme bonheur.»

Evelyne Brochu est, en outre, en vedette dans le long-métrage Les loups, de Sophie Deraspe, qui ouvrira les prochains Rendez-vous du cinéma québécois, le 19 février, et sera de la distribution d’une production Québec-Suisse, dont les premiers tours de manivelle seront donnés dans le nord de la province dans quelques semaines, mais dont elle doit, pour l’instant, taire les détails. Mais, croyez-le ou non, elle a encore le temps de rêver à une percée en France. Elle a un agent là-bas, et ne se ferme à aucune proposition.

«C’est la vie qui décide, précise-t-elle sereinement. On ouvre les portes et, ensuite, on voit quel courant d’air nous fait passer à travers quelle porte. De petites choses se discutent en ce moment, mais je n’ai pas de déclaration à faire, encore!»

INOLTRE SU HUFFPOST

Xavier Dolan au Festival de Cannes 2014