NOUVELLES

Yémen: un drone tue quatre membres présumés d'al-Qaïda

31/01/2015 10:35 EST | Actualisé 02/04/2015 05:12 EDT

SANAA, Yémen - Un drone américain a attaqué une voiture dans la province yéménite de Shabwa, tuant quatre membres présumés d'al-Qaïda, ont rapporté des responsables de la sécurité.

Une frappe aérienne semblable sur le groupe terroriste, lundi dernier, en plus de celle-ci, démontrent que Washington demeure déterminé à combattre les extrémistes malgré la paralysie politique au gouvernement, depuis la prise de pouvoir par les rebelles chiites.

On ignore les nationalités des victimes.

Par ailleurs, un proche du président du Yémen, Abed Rabbo Mansour Hadi, a rapporté que celui-ci refusait de revenir sur sa démission «sous la menace des armes».

Samedi, une délégation de représentants de différents partis politiques ont rencontré M. Hadi chez lui, où il est gardé en détention à domicile par les houthis, des rebelles chiites. La source, qui a requis l'anonymat, affirme que des hommes armés fouillent tout le monde qui entre et sort de la maison.

M. Hadi a démissionné plus tôt ce mois-ci après que les houthis, qui contrôlent la capitale depuis des mois, ont assiégé sa maison.

Le responsable dit aussi que M. Hadi était prêt à participer à une session de dialogue national, à condition qu'elle ait lieu à l'extérieur de la capitale contrôlée par les rebelles.

Cette crise politique a plongé le Yémen dans une tourmente et une instabilité encore plus profondes, et les tensions tribales et religieuses menacent le pays de séparation.

La violence et l'absence de pouvoir ont également suscité l'inquiétude sur la capacité de Washington à continuer ses opérations contre la branche yéménite d'al-Qaïda, considérée comme sa filiale la plus dangereuse.

PLUS:pc