NOUVELLES

Le Vatican enquête sur deux cas de possession de pornographie juvénile

31/01/2015 07:22 EST | Actualisé 02/04/2015 05:12 EDT
VINCENZO PINTO via Getty Images
Pope Francis adresses the crowd during his weekly general audience at the Paul VI hall on January 28, 2015 at the Vatican. AFP PHOTO / VINCENZO PINTO (Photo credit should read VINCENZO PINTO/AFP/Getty Images)

VATICAN, État de la Cité du Vatican - Le Vatican a enquêté sur deux cas de possession de pornographie juvénile au cours de la dernière année, ont annoncé des responsables samedi.

Le procureur en chef du tribunal criminel du Vatican, Gian Piero Milano, a cité les deux cas dans un discours résumant les travaux du tribunal en 2014.

Le porte-parole du Vatican, le père Frederico Lombardi, a indiqué que l'un des cas concernait l'ancien ambassadeur du Vatican en République dominicaine, Jozef Wesolowski.

M. Wesolowski, originaire de la Pologne, a été rappelé de son poste en 2013 après des allégations selon lesquelles il aurait agressé sexuellement de jeunes garçons. Il a été défroqué et placé en résidence surveillée au Vatican en attendant une décision du tribunal du Saint-Siège sur d'éventuelles accusations.

Le deuxième suspect de possession de pornographie juvénile n'a pas été identifié.

Dans son discours, M. Milano a fait référence à un cas distinct impliquant un autre prélat polonais reconnu coupable de fraude par le tribunal du Vatican. Le père Lombardi a confirmé qu'il s'agissait de Bronislaw Morawiec, un administrateur de la basilique Sainte-Marie-Majeure de Rome, où le pape François se rend parfois pour prier.

INOLTRE SU HUFFPOST

Des églises du Québec qui ont changé de vocation