NOUVELLES

Le quart des Packers Aaron Rodgers est nommé joueur le plus utile de la NFL

31/01/2015 08:39 EST | Actualisé 02/04/2015 05:12 EDT

PHOENIX, États-Unis - Le quart des Packers de Green Bay Aaron Rodgers a été nommé joueur le plus utile de la NFL selon l'Associated Press pour une deuxième fois en carrière.

Rodgers, qui avait reçu le même honneur en 2011, a reçu 31 votes lors d'un scrutin national auprès de 50 membres des médias qui couvrent régulièrement les activités de la NFL. L'ailier défensif des Texans de Houston J.J. Watt, qui tentait de devenir le premier joueur défensif depuis 1986 à être nommé joueur le plus utile, a obtenu 13 votes.

Le porteur de ballon des Cowboys de Dallas DeMarco Murray et le quart des Cowboys Tony Romo ont obtenu deux votes chacun. Le quart des Patriots de la Nouvelle-Angleterre Tom Brady et le secondeur des Seahawks de Seattle Bobby Wagner ont reçu un vote chacun.

Rodgers a lancé 38 passes de touché et a été le meilleur du circuit en étant victime de seulement cinq interceptions. Il a lancé 512 passes à domicile sans être intercepté. Il a aidé les Packers à signer deux victoires en fin de saison même s'il était incommodé par une blessure sérieuse à un mollet.

«Je me considère simplement chanceux de pouvoir vivre mon rêve année après année», a déclaré Rodgers.

Il a été honoré lors du gala de la NFL, samedi.

Watt et Murray, les meilleurs en défensive et offensive

Watt et Murray ont pu se consoler en étant nommés respectivement joueur défensif et offensif par excellence de la dernière saison.

Watt est devenu le premier joueur depuis 2007 à être choisi à l'unanimité pour un prix de l'Associated Press. Brady avait alors reçu le titre de joueur par excellence du circuit.

«C'est spécial, a dit Watt. Ça rend hommage à mes entraîneurs et mes coéquipiers et tout ce qu'ils ont accompli pendant la saison. Il y a tellement de gens qui m'ont aidé à rendre ça possible.»

À sa quatrième saison dans la NFL, Watt a reçu le titre de joueur défensif par excellence pour une deuxième fois grâce à une récolte de 20,5 sacs, 78 plaqués — dont 29 pour des pertes —, 50 contacts contre un quart, quatre échappés provoqués et 10 passes bloquées.

Il est le premier joueur dans l'histoire de la NFL à connaître plus d'une saison de 20 sacs. Il avait également réussi 20,5 sacs en 2012, quand il avait aussi été nommé joueur défensif par excellence.

Murray a dominé le circuit avec 1845 verges de gains au sol — près de 500 de plus que tout autre joueur — ainsi qu'avec 2261 verges de gains combinés. Il a inscrit 13 touchés et a aidé les Cowboys à remporter le titre de la section Est de la Nationale.

Il a obtenu 26 votes et a facilement devancé Rodgers (15 votes) dans la catégorie du joueur offensif par excellence. Le receveur des Steelers de Pittsburgh Antonio Brown a terminé troisième avec cinq votes, devant son coéquipier et porteur de ballon Le'Veon Bell, avec deux votes.

L'ailier rapproché des Patriots Rob Gronkowski et Romo ont aussi reçu un vote chacun.

Beckham et Donald, recrues par excellence

Le receveur des Giants de New York Odell Beckham fils a été nommé recrue offensive par excellence.

Reconnu pour le jeu le plus spectaculaire de la saison, un attrapé à une main en chutant par-derrière, Beckham a reçu 42 des 50 votes. Les Giants l'avaient sélectionné au 12e rang du repêchage de mai dernier.

Beckham a connu une saison remarquable. Il a égalé un record de la NFL appartenant à Michael Irvin avec neuf matchs d'affilée avec au moins 90 verges de gains. Il a terminé la campagne avec 91 attrapés pour 1305 verges de gains et 12 touchés.

Le plaqueur des Rams de St. Louis Aaron Donald a reçu le même honneur du côté défensif.

Choisi un rang derrière Beckham en mai dernier, Donald s'est imposé autant contre la course que contre la passe. Il a accumulé 37 plaqués et neuf aides et a dominé les recrues avec neuf sacs. Il a été un des quatre joueurs recrues à être invités au Pro Bowl.

Les entraîneurs des Cardinals honorés

Bruce Arians a été choisi comme entraîneur par excellence pour une deuxième fois en trois ans — avec deux équipes différentes.

Arians a guidé les Cardinals de l'Arizona vers une campagne de 11-5 malgré une épidémie de blessures qui a affecté, entre autres, les deux meilleurs quarts de l'équipe. Les Cardinals se sont qualifiés pour les éliminatoires, mais ont perdu au premier tour face aux Panthers de la Caroline.

En 2012, Arians avait pris la relève à Chuck Pagano, atteint par la maladie, et il avait aidé les Colts d'Indianapolis à atteindre les éliminatoires. Il était alors devenu le premier entraîneur par intérim à recevoir l'honneur depuis sa création en 1957.

Arians a reçu 39,5 votes. Bill O'Brien, des Texans, et Jason Garrett, des Cowboys, en ont reçu trois chacun. Pete Carroll, des Seahawks, a reçu 2,5 votes. Jim Caldwell, des Lions de Detroit, et Bill Belichick, des Patriots, ont reçu un vote chacun.

Pour sa part, le coordonnateur défensif des Cardinals Todd Bowles est devenu le premier récipiendaire du titre d'entraîneur adjoint par excellence.

Il a depuis été embauché comme entraîneur-chef des Jets de New York.

Gronk reconnu pour sa persévérance

Si Gronkowski a reçu un seul vote lors du scrutin pour le joueur offensif par excellence, il a été le préféré pour le prix remis pour le plus beau retour de l'année.

Gronkowski a accumulé 27 votes et il a devancé le receveur des Eagles de Philadelphie Jeremy Maclin (sept votes) et le secondeur des Cowboys Rolando McClain (sept votes). Chris Harris fils, des Broncos de Denver, Justin Forsett, des Ravens de Baltimore, Arian Foster, des Texans, Larry Foote, des Cardinals, et Kyle Orton, des Bills de Buffalo, ont aussi reçu au moins un vote.

Gronkowski avait été limité à sept matchs en 2013 en raison de problèmes à un genou. Il a connu un retour remarquable en 2014 en captant 82 passes pour 1124 verges de gains et 12 touchés.

Le travail communautaire du secondeur des Panthers Thomas Davis a été reconnu, lui qui a reçu le prix Walter Payton.

PLUS:pc