NOUVELLES

Un «geste terroriste haineux et ignoble», déclare le gouvernement japonais

31/01/2015 05:36 EST | Actualisé 31/01/2015 06:29 EST
YOSHIKAZU TSUNO via Getty Images
Japanese Prime Minister Shinzo Abe looks down as he arrives at his official residence in Tokyo to speak to the press on February 1, 2015. A visibly upset Japanese Prime Minister Shinzo Abe vowed to 'never forgive terrorists' after the Islamic State group released a video purportedly showing the beheading of hostage Kenji Goto. AFP PHOTO / Yoshikazu TSUNO (Photo credit should read YOSHIKAZU TSUNO/AFP/Getty Images)

Le gouvernement japonais a condamné dimanche "avec la plus grande fermeté" l'annonce par le groupe Etat islamique (EI) de l'exécution de l'otage nippon Kenji Goto, un "geste terroriste haineux et ignoble".

"Une vidéo indiquant que M. Goto a été exécuté a été diffusée sur internet, nous ne pouvons qu'être outragés par la répétition d'un tel geste terroriste haineux et ignoble et nous le condamnons avec la plus grande fermeté", a déclaré le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, lors d'un bref point de presse dimanche matin à 06H00 locales (samedi 16H00 EST).

"Nous allons y répondre de façon ferme", a-t-il ajouté en indiquant continuer de collecter des informations.

Le porte-parole du gouvernement n'a répondu à aucune question et n'a pas non plus donné d'indication sur la crédibilité que le gouvernement accordait à ce nouvel enregistrement diffusé plus de deux jours après l'expiration d'un dernier ultimatum adressé par l'EI.

La nouvelle vidéo a été diffusée samedi sur Twitter par l'organe médiatique de groupes jihadistes Al-Furqan.

L'EI avait menacé de tuer M. Goto et un pilote jordanien également détenu si une jihadiste irakienne n'était pas libérée par la Jordanie où elle a été condamnée à mort et est emprisonnée.

Un premier otage japonais, Haruna Yukawa, avait été tué par l'EI il y a une semaine.

Abonnez-vous à notre page sur Facebook
Suivez-nous sur Twitter