NOUVELLES

Formule Un: Est-ce que quelqu'un pourra rattraper les Mercedes en 2015?

31/01/2015 08:25 EST | Actualisé 02/04/2015 05:12 EDT

JEREZ, Espagne - Avec six semaines à faire avant le début du Championnat du monde de Formule Un, les premières séances d'essais à Jerez vont offrir des premiers indices afin de savoir si quelqu'un pourra empêcher Mercedes d'écraser à nouveau la compétition cette saison.

Même si la dernière campagne a été enlevante, ce fut surtout en raison de la rivalité chez Mercedes entre Lewis Hamilton et Nico Rosberg. Hamilton a finalement eu le meilleur lors de la dernière épreuve, celle d'Abou Dhabi, qui valait le double des points habituels.

Lors de sa première saison avec des moteurs turbo hybrides V6, Mercedes a gagné 16 des 19 courses et a terminé avec une avance de près de 300 points dans le championnat des constructeurs. Red Bull a gagné les trois autres épreuves.

Depuis la course d'Abou Dhabi, il y a deux mois, Red Bull, Ferrari et McLaren tentent par tous les moyens de réduire l'écart.

Il y a eu plusieurs changements du côté des pilotes. Le quadruple champion du monde Sebastian Vettel a quitté Red Bull après une saison misérable au profit de Ferrari, qui a perdu les services de Fernando Alonso. L'Espagnol a décidé de rejoindre les rangs de McLaren.

Énergisée par l'arrivée d'Alonso, l'utilisation de moteurs Honda pour une première fois depuis 1992 et le retour de Ron Dennis à la tête de l'écurie, McLaren espère que la voiture MP4-30 pourra faire revivre les jours de gloire de l'équipe britannique à la fin des années 1980 avec les pilotes Ayrton Senna et Alain Prost.

Ces aspirations sont probablement exagérées. Il serait plus réaliste de viser une première victoire depuis 2012 grâce à deux pilotes expérimentés: Alonso et Jenson Button, champion du monde en 2009.

«Nous sommes prêts à devoir apprendre beaucoup de choses, a dit Alonso, qui avait connu un séjour difficile avec McLaren en 2007. Mais il est évident que chez McLaren-Honda, il y a un engagement complet, un réel désir de changer les choses.»

Les partisans vont encourager Alonso quand les voitures 2015 feront leurs débuts sur le circuit du sud de l'Espagne, dimanche, et Alonso sera gonflé à bloc quand il se retrouvera sur la ligne de départ le 15 mars prochain à Melbourne pour le premier Grand Prix de la saison.

«Ma motivation pour la nouvelle saison ne pourrait être plus élevée, a dit Alonso, qui a terminé en sixième place du championnat en 2014. Je me suis beaucoup entraîné au cours de l'hiver afin d'atteindre le sommet de ma forme physique.»

Alonso n'a pas gagné de Grand Prix depuis celui d'Espagne en mai 2013 et Ferrari a été privée de victoire la saison dernière pour une première fois depuis 1993.

Vettel n'aura pas droit à l'erreur et les attentes seront élevées pour l'Allemand de 27 ans chez Ferrari.

La Scuderia espère que Vettel a profité de la saison morte pour se vider la tête, lui qui aurait même considéré prendre sa retraite après la dernière campagne, selon Christian Horner, directeur de l'écurie Red Bull.

Du côté de Williams, Felipe Massa et Valtteri Bottas sont confiants après avoir terminé la saison 2014 en force.

Les yeux seront aussi tournés vers Max Verstappen, qui deviendra à 17 ans le plus jeune pilote de l'histoire de la F1. Il pilotera un bolide Toro Rosso et aura comme coéquipier l'Espagnol Carlos Sainz fils — le fils du double champion du monde de rallye Carlos Sainz.

Daniil Kvyat aura la tâche de remplacer Vettel chez Red Bull, mais le Russe de 20 ans a la confiance et la vitesse pour relever le défi.

Huit écuries participeront aux essais, qui prendront fin mercredi. Caterham et Marussia ont fait faillite, tandis que Force India attendra la deuxième série d'essais, à Barcelone du 19 au 22 février, avant d'envoyer ses voitures en piste.

Une troisième série d'essais aura lieu une semaine plus tard, encore une fois à Barcelone.

PLUS:pc