NOUVELLES

Drummondville: un brasier a coûté la vie à deux garçons de quatre et sept ans

31/01/2015 06:10 EST | Actualisé 02/04/2015 05:12 EDT
PC

MONTRÉAL - Tout porte à croire que l'origine de l'incendie ayant coûté la vie à deux jeunes enfants en début de soirée vendredi dans un logement de Drummondville ne serait pas d'origine criminelle, selon la Sûreté du Québec.

Des enquêteurs et techniciens en scène d'incendie de la SQ avaient repris leur travail tôt samedi matin pour tenter de faire la lumière sur le tragique incendie ayant coûté la vie à des enfants âgés respectivement de 4 et 7 ans, vendredi soir.

La mère, âgée de 36 ans, et son bébé, qui n'avait que quelques jours seulement, luttent pour leur vie à l'Hôtel-Dieu de Lévis, qui possède entre autres une chambre hyperbarre.

Le père, qui n'était pas sur les lieux au moment du drame, a subi un violent choc nerveux. Il sera interrogé par les enquêteurs lorsque son état se sera amélioré, a précisé le sergent Claude Denis, de la SQ.

Il faudra donc attendre encore un peu avant de savoir ce qui s'est produit mais l'hypothèse d'un incendie d'origine accidentelle semble probable.

«Ça ne semble pas s'orienter vers des éléments criminels mais l'on doit attendre les résultats des analyses pour corroborer le tout, a précisé M. Denis. En conséquence, l'enquête se poursuit».

Les pompiers sont rapidement intervenus. Les dégâts ont toutefois été minimes, le bâtiment en bois de deux étages étant demeuré debout.