NOUVELLES

Romney renonce à briguer de nouveau la présidence des États-Unis

30/01/2015 11:00 EST | Actualisé 01/04/2015 05:12 EDT

WASHINGTON - L'ancien candidat présidentiel américain Mitt Romney a annoncé vendredi qu'il ne sera finalement pas de la course pour succéder à Barack Obama en 2016.

M. Romney avait représenté le Parti républicain lors de la présidentielle de 2012.

Trois semaines après avoir pris plusieurs observateurs de court en déclarant qu'il envisageait de lancer une troisième campagne pour conquérir la Maison-Blanche, l'ancien gouverneur du Massachusetts a informé son équipe de sa décision vendredi.

«Après avoir grandement réfléchi à une nouvelle campagne pour la présidence, j'ai décidé qu'il serait préférable de laisser aux autres leaders du parti la chance d'être notre prochain candidat», a-t-il déclaré par voie de communiqué.

M. Romney était revenu à l'avant-scène le 10 janvier, quand il avait annoncé à un petit groupe d'ancien donateurs, à New York, qu'il pourrait être de retour dans la course.

C'était un revirement de taille pour M. Romney, qui répétait à tous ceux qui voulaient l'entendre depuis sa défaite en 2012 que sa carrière politique était terminée et qu'il ne briguerait plus la présidence.

M. Romney a depuis découvert que plusieurs de ses anciens partisans se sont maintenant ralliés à Jeb Bush, l'ancien gouverneur de la Floride.

Certains de ceux-ci ont dit croire que M. Bush a la personnalité et les appuis nécessaires pour décrocher la Maison-Blanche, ce que M. Romney a été incapable de réussir lors de deux campagnes précédentes.

«J'ai le plus grand respect pour le gouverneur Romney et j'ai travaillé très fort pour lui, a dit l'investisseur Craig Duchossois, qui a contribué des dizaines de milliers de dollars à la dernière campagne de M. Romney. Mais j'ai tourné la page.»

M. Romney a aussi perdu un de ses principaux conseillers politiques, quand David Kochel s'est rangé derrière M. Bush — même si ce dernier n'a pas encore formellement annoncé qu'il sera de la course.

On compte parmi les autres candidats républicains potentiels le gouverneur du New Jersey, Chris Christie; celui du Wisconsin, Scott Walker; et Marco Rubio, le sénateur de la Floride.

PLUS:pc