NOUVELLES

Le Tchad participe à une vaste offensive contre Boko Haram au Nigeria

30/01/2015 08:21 EST | Actualisé 01/04/2015 05:12 EDT

MAIDUGURI, Nigeria - Un avion de chasse et des soldats tchadiens ont chassé les militants de Boko Haram d'une ville frontalière du Nigeria, selon ce que rapportent des témoins, causant des pertes importantes dans les rangs des djihadistes.

L'Union africaine semble aussi vouloir mobiliser des forces pour participer à cette offensive, et Washington a promis son aide.

Les combats de jeudi représentent la première intervention de soldats étrangers pour combattre les militants en sol nigérian.

L'Union africaine, lors d'un sommet en Éthiopie, a proposé le déploiement de 7500 soldats africains pour combattre les djihadistes.

Une dirigeante américaine a indiqué que les États-Unis sont prêts à offrir une aide technique, de la formation et de l'équipement pour combattre Boko Haram.

Un témoin a raconté que l'offensive tchadienne s'est produite dans le village de Malumfatori, dans l'État nigérian de Borno. Il a ajouté que les corps de plusieurs djihadistes étaient toujours sur place, vendredi matin.

L'avion de chasse aurait pourchassé les militants jusqu'à la frontière avec le Tchad, où l'intervention de soldats ne leur a laissé aucune chance. Cette version a été confirmée par un responsable militaire nigérian.

Le vote sur le déploiement de la force africaine est attendu au cours des prochaines heures. Les soldats proviendraient du Tchad, du Niger, du Nigeria, du Cameroun et du Bénin. La force aurait notamment comme mission de libérer tous les captifs du groupe, dont les écolières enlevées en avril 2014.

PLUS:pc