NOUVELLES

Le produit intérieur brut canadien a reculé de 0,2 pour cent en novembre

30/01/2015 08:42 EST | Actualisé 01/04/2015 05:12 EDT

OTTAWA - Le produit intérieur brut canadien a reculé de 0,2 pour cent en novembre par rapport au mois précédent, un pas en arrière essentiellement attribuable au secteur de la fabrication et à plusieurs secteurs clés liés aux ressources naturelles.

Les données du mois de novembre étaient plus faibles que prévu. Les économistes misaient sur une économie stable par rapport à octobre, qui avait été le théâtre d'une croissance économique de 0,3 pour cent.

La production de biens a retraité de 0,8 pour cent en novembre, tandis que la production des industries de services est restée inchangée par rapport au mois d'octobre.

La production des fabricants a chuté de 1,9 pour cent dans l'ensemble, notamment en raison des reculs dans le secteur des biens durables comme les machines, ainsi que dans le secteur des biens non durables, comme les produits chimiques et les produits en plastiques et en caoutchouc.

Dans le secteur des ressources naturelles, la production de l'extraction minière et de l'exploitation en carrière a reculé de 2,5 pour cent, essentiellement à cause de déclins dans le minerai de fer, la potasse et le charbon, tandis que l'extraction de pétrole et de gaz naturel a diminué de 0,7 pour cent en raison du recul de l'extraction de pétrole par des méthodes non classiques.

Une baisse de 3,7 pour cent a aussi été observée dans les activités de soutien à l'extraction minière, pétrolière et gazière.

Par ailleurs, le secteur du commerce de gros a retraité de 0,6 pour cent en novembre, ce qui vient s'ajouter au déclin de 0,2 pour cent d'octobre, tandis que le groupe du commerce de détail a avancé de 0,9 pour cent — essentiellement grâce aux vêtements et aux accessoires de mode, aux marchandises diverses et aux appareils électroniques et ménagers.

Le secteur de la construction est resté inchangé en novembre, les déclins dans la construction de bâtiments résidentiels et les travaux résidentiels ayant contrebalancé la hausse dans la construction de bâtiments non résidentiels et les travaux de génie.

Les services publics ont affiché une hausse de 2,4 pour cent en novembre après avoir retraité de 1,5 pour cent en octobre, en raison de la meilleure demande pour l'électricité et le gaz naturel.

Le secteur de l'agriculture et de la foresterie a progressé de 0,8 pour cent en novembre, principalement grâce à l'augmentation des cultures agricoles.

PLUS:pc