NOUVELLES

Le prix du pétrole devrait propulser les actions des transporteurs aériens

30/01/2015 05:04 EST | Actualisé 01/04/2015 05:12 EDT

MONTRÉAL - Après avoir rapidement pris de l'altitude sur les marchés en 2013, le cours de l'action d'Air Canada (TSX:AC) pourrait doubler dans la prochaine année, alors que la faiblesse du prix du pétrole alimente les profits du transporteur et ceux de son rival WestJet (TSX:WJA), a soutenu vendredi un analyste de l'industrie.

Chris Murray, d'AltaCorp Capital, a relevé son cours cible pour l'action d'Air Canada, le faisant passer de 21 $ à 24 $, à la lumière du cours du pétrole et de la récente baisse du taux directeur de la Banque du Canada.

Depuis qu'elle s'est négociée à seulement 84 cents en 2012 à la Bourse de Toronto, l'action d'Air Canada a augmenté de manière constante pour atteindre un sommet de 12,75 $, le 13 janvier. Elle a clôturé vendredi à 11,75 $, en baisse de 34 cents.

Le transporteur montréalais dévoilera ses résultats du quatrième trimestre le 11 février, après avoir affiché les meilleurs bénéfices de son histoire lors du trimestre précédent. Le bénéfice ajusté pour l'exercice 2014 devrait atteindre 383 millions $, en hausse par rapport à 340 millions $ en 2013, selon les prévisions d'analystes recueillies par Thomson Reuters. Des profits trois fois plus importants, d'environ 1 milliard $, sont attendus par les observateurs en 2015.

M. Murray s'attend à des bénéfices plus solides pour Air Canada étant donné que les prix du carburant ont chuté de plus de 30 pour cent par rapport au premier trimestre de l'année dernière. La faiblesse du dollar canadien a contrebalancé certains des gains sur le carburant puisque que les transporteurs paient pour l'essence, la maintenance et d'autres coûts en dollars américains.

David Tyerman, de Canaccord Genuity, soutient que le bénéfice d'Air Canada pourrait s'améliorer grandement dans les prochaines années alors que le transporteur fait croître sa filiale à bas prix Rouge, ajoute des Boeing 787 à moindres coûts et continue de réduire ses dépenses.

Cameron Doerksen, de la Financière Banque Nationale, souligne qu'Air Canada et WestJet figurent au sommet de sa liste de choix pour 2015.

Néanmoins, M. Doerksen prévient que ces perspectives optimistes pourraient perdre de leur éclat plus tard dans l'année, surtout si certaines économies sur le carburant étaient redistribuées aux passagers, si les prix du pétrole remontaient, si beaucoup plus de sièges étaient ajoutés à l'offre ou si un nouveau transporteur à très bas prix prenait son envol.

M. Murray a augmenté son cours cible sur l'action de WestJet de 2 $, à 45 $. Vendredi, le titre a clôturé à 30,42 $, en baisse de plus de trois pour cent.

WestJet publiera mardi ses plus récents résultats trimestriels. Les analystes s'attendent à un bénéfice ajusté de 91,4 millions $ pour le quatrième trimestre et de 293 millions $ pour l'exercice. Selon les prévisions, ses profits augmenteraient à 431 millions $ en 2015.

PLUS:pc