NOUVELLES

En marge de la Fed Cup, Tomas Plekanec a fait suer Françoise Abanda

30/01/2015 05:09 EST | Actualisé 01/04/2015 05:12 EDT

BROSSARD, Qc - Pour faire la promotion du match de la Fed Cup entre le Canada et la République tchèque au premier tour du groupe mondial la semaine prochaine, à Québec, Tomas Plekanec a accepté de disputer un bris d'égalité de 10 points face à Françoise Abanda. La jeune Montréalaise a bel et bien défait son adversaire — 10-7 —, mais le centre du Tricolore l'a fait suer!

«Oui, je transpirais, a-t-elle dit en riant. C'était un bon niveau d'intensité.

«C'est un bon joueur, il a des coups assez naturels, a-t-elle ajouté au sujet du jeu de son adversaire. Il est rapide et tu vois que c'est un bon athlète.»

Pourtant, Plekanec ne se considère pas plus qu'un joueur récréatif.

«J'aime bien le tennis, mais je n'ai jamais joué de façon compétitive. Ce n'est pas comme si j'avais eu un entraîneur quand j'étais jeune ou quelque chose du genre, a expliqué le Tchèque après l'entraînement du Canadien, au Complexe sportif Bell. Je jouais pour le plaisir et ça fait toujours partie de ma routine l'été. Je joue pour garder la forme, sans plus.

«Je ne suis pas un bon joueur, mais ça m'aide pour le hockey: vous devez pensez à ce que vous allez faire, avoir une stratégie, voir où se trouve le joueur sur le terrain et planifier où vous allez placer la balle. Je pense que ça m'aide dans ma prise de décision sur la glace.»

Plekanec s'est amené au Club de tennis de l'île des Soeurs avec un présent pour son adversaire d'un jour: un chandail autographié par Carey Price.

«J'aurais aimé qu'il me donne le sien, mais je crois qu'il ne se sentait pas à l'aise de faire ça», a indiqué la 202e raquette mondiale, qui défendra les couleurs du Canada pour la première fois dans ce duel historique. C'est en effet la première fois que le pays se retrouve dans le Groupe mondial I depuis que la Fed Cup a adopté cette formule, en 1995.

«Tout sera nouveau pour moi, a-t-elle noté. Je pense que je serai nerveuse, mais que ce ne sera pas la même nervosité qu'avant un de mes matchs sur le circuit. Avec tous les spectateurs et l'ambiance qu'on voit dans ce tournoi, ce sera bien différent. Je suis très heureuse de pouvoir représenter le Canada.»

Même s'il a apprécié cette première rencontre avec la jeune joueuse qui aura 18 ans le 5 février, Plekanec ne compte pas changer d'allégeance pour autant.

«Aucune chance, a-t-il souligné. Je vais encourager la République tchèque dans ce duel!»

Le Canada accueillera la République tchèque au PEPS de l'Université Laval, les 7 et 8 février. En plus d'Abanda, le capitaine Sylvain Bruneau pourra compter sur les Ontariennes Gabriela Dabrowski et Sharon Fichman. Une place reste à combler et Tennis Canada souhaite ardemment que ce soit Eugenie Bouchard qui l'occupe. Pour l'instant, la meilleure raquette canadienne n'a pas pris sa décision.

PLUS:pc