POLITIQUE

Coiteux impose un plafond aux dépenses de rénovations dans les bureaux des ministres

30/01/2015 02:24 EST | Actualisé 30/01/2015 02:29 EST
PC

QUÉBEC _ Les rénovations et achats de mobilier pour les bureaux de circonscriptions de ministres, dont la valeur dépasse 25 000 $, seront désormais soumis à l'approbation du Conseil du trésor, a appris La Presse Canadienne.

Cette décision survient quelques semaines après des reportages révélant que le ministre délégué aux Transports, Jean D'Amour, a engagé des dépenses de 278 000 $ pour des travaux dans son bureau de circonscription de Rivière-du-Loup.

Après plusieurs séances de travail avec la Société québécoise d'infrastructures (SQI), le président du Conseil du trésor, Martin Coiteux, a constaté quelques cas où les dépenses auraient dû être mieux encadrées.

En plus de fixer ce nouveau plafond, M. Coiteux a également décidé de revoir le modèle d'affaires de la SQI, qui devra réfléchir sur l'ensemble de son mandat.

Selon un document de la SQI, un budget total de 686 667,09 $ a été consacré à l'aménagement dans les bureaux de circonscription des 27 membres du conseil des ministres, depuis l'élection d'avril dernier.

La majeure partie de cette somme a été utilisée pour le bureau de M. D'Amour, mais aussi celui de la ministre de la Famille, Francine Charbonneau, où les dépenses s'élèvent à 173 365 $.

INOLTRE SU HUFFPOST

11 controverses du gouvernement Couillard