NOUVELLES

Une explosion près d'un hôpital pédiatrique du Mexique fait au moins deux morts

29/01/2015 09:59 EST | Actualisé 31/03/2015 05:12 EDT

MEXICO - Blessées et en sang, des mères transportant leur bébé ont fui un hôpital pédiatrique de Mexico, jeudi, après l'explosion d'un camion qui transportait du gaz, faisant au moins deux morts.

Les secouristes armés de masses tentaient de déplacer des blocs de ciment afin d'en libérer de possibles victimes.

Au moins deux personnes, une femme et un enfant, ont été tuées, et plus de 60 ont été blessées, a indiqué le maire de Mexico, Miguel Angel Mancera. Un bilan précédent faisait état de quatre morts.

M. Mancera a affirmé que 22 des blessés reposaient dans un état grave. Une vingtaine de blessés devaient obtenir leur congé de l'hôpital dès jeudi.

Soixante-dix pour cent de l'hôpital s'est effondré sous la puissance de l'explosion. La priorité des secouristes est de chercher de possibles survivants sous les décombres. Les autorités ont pu confirmer qu'aucun des enfants admis à l'hôpital n'était resté à l'intérieur, mais il est possible que d'autres qui venaient pour des rendez-vous soient toujours coincés.

À l'extérieur de l'hôpital, jeudi, des parents nerveux attendaient des nouvelles de leur enfant hospitalisé ou de leurs proches qui s'y trouvaient. Des gens apportaient des couches ou du lait maternisé. Une file d'une heure pour donner du sang s'est formée.

L'explosion s'est produite au moment où le camion effectuait un ravitaillement de routine à la cuisine de l'hôpital, en début de journée. Des témoins ont raconté que les employés avaient tenté pendant 15 ou 20 minutes de colmater la fuite, pendant que se formait un grand nuage de gaz.

«Le boyau s'est rompu. Les deux employés ont essayé de bloquer (la fuite), mais ils étaient très nerveux. Ils ont crié aux gens de s'en aller», a dit la technicienne de laboratoire Laura Diaz Pacheco.

L'explosion a projeté une épaisse colonne de fumée dans le ciel de l'ouest de Mexico. Des images diffusées par la télévision mexicaine montraient l'hôpital pratiquement réduit en ruines pendant que des pompiers tentaient d'éteindre les flammes.

Les gens ont commencé à évacuer l'hôpital quand les employés ont commencé à crier d'appeler les pompiers, selon un autre témoin. C'est à ce moment que l'explosion est survenue.

«Nous avons évité une tragédie encore bien pire parce que des réservoirs d'oxygène dans le secteur n'ont pas explosé», a dit Agustin Herrera, un anesthésiste de 66 ans. Il a ajouté que l'unité de néonatalogie, la réception et l'urgence avaient été lourdement endommagées.

Ismael Garcia, 27 ans, vit à un pâté de maisons de l'hôpital. Il a raconté s'être précipité sur les lieux après avoir vu l'énorme explosion. Lui et d'autres ont réussi à se rendre à la pouponnière. «Heureusement, nous avons réussi à sortir huit bébés», a-t-il dit.

Le conducteur du camion et deux employés qui l'accompagnaient ont été placés en détention à l'hôpital où ils sont traités, selon un responsable gouvernemental.

PLUS:pc